Projections de films

À l’occasion de Révélations, le FIFMA présente une sélection de films projetés dans le cadre de ses dernières éditions.

Mil Máscaras © Kimiko Otaka

Le Festival International du Film sur les Métiers d’Art – FIFMA est une invitation à la découverte des métiers d’art dans le monde, à travers l’image et le cinéma.

Biennale créée à Montpellier par Ateliers d’Art de France en 1998, le festival s’est installé en 2016, en partenariat avec Est Ensemble, à Montreuil et à Pantin. À travers une large sélection de documentaires, de fictions et de films expérimentaux, ponctués de rencontres, d’expositions et d’autres événements invitant à l’échange et au partage, le FIFMA révèle les secrets d’un univers de la création bien singulier.

LES FILMS DU FIFMA PRESENTÉS SUR LE SALON :

Génération Y à l'heure du thé

Génération Y à l’heure du Thé © Quentin Vuong 

Pauline de Chassey
France | 2015
Documentaire | 52'

Pendant près d’un an, Pauline de Chassey a filmé la rencontre entre une classe des Arts décoratifs de Paris et une manufacture de Limoges vieille de 150 ans. Sous l’œil vigilant de leur professeur, les étudiants sont chargés de donner un coup de jeune à la vaisselle. 

BIJOUX CONTEMPORAINS - DE L'OR À LA ROUILLE

Bijoux contemporains - De l’or à la rouille
Bague Esther Brinkmann

© Abacaris Films 2015

Elizabeth Coronel 
France | 2014
Documentaire | 27'

Les bijoux se sont affranchis au fil du temps des codes, des usages, des formes. Leurs nouveaux créateurs les ont métamorphosés, dynamisés en s’emparant de matériaux impensables dans la bijouterie traditionnelle. Ce film propose un voyage dans les territoires inattendus des bijoux actuels.

UN VITRAIL POUR MILLE ANS

Un vitrail pour 1000 ans © France télévisions, Morgane – Morgane groupe

Marion Wegrowe
France | 2015
Documentaire | 51'

La cathédrale de Strasbourg vient de fêter son premier millénaire. À cette occasion, elle s’est vue rhabillée de nouveaux vitraux. Fruits de la collaboration d’une photographe inspirée, Véronique Ellena, et d’un grand maître verrier, Pierre-Alain Parot, deux œuvres contemporaines illuminent désormais l’édifice.

La liste des films diffusés : 

FEU, EAU, AIR

ANNE MURAT & DAVID BART
France, 2015, documentaire, 14’ 

Au japon, Ysabel de Maisonneuve est fascinée par le contraste entre une nature à la fois délicate et violente. Avec des villageois, elle décide de couper des bambous et de les emballer dans des tissus de soie et de coton. Ceux-ci deviennent alors des volumes-emballages protégeant leurs secrets… Là commence le Shibori. Feu, eau, air est le portrait en creux d’une artiste sensible, pour qui le geste est avant tout un acte spirituel.

ROOT

JEROEN MAES & IVAN HAENTJENS              

Belgique, 2015, documentaire, 6’

Root suit la réalisation d’une sculpture monumentale d’une longueur totale de 7 mètres. Ce squelette de verre, conçu à partir de 36 éléments soufflés, est une variation inspirée d’un pin débité en tronçons. L’œuvre finira suspendue, semblable à une structure osseuse préhistorique, au plafond du restaurant étoilé Cuchara, à Lommel, en Belgique.

THE SECRET OF HANJI CRAFT

CHUL HEO
Corée du Sud, 2013, documentaire 10’

Le papier coréen, particulièrement résistant et pouvant se conserver plus de 1000 ans, est confectionné grâce à une technique traditionnelle ancestrale, qui se transmet de génération en génération. Ce documentaire montre non seulement le processus de fabrication du hanji mais permet aussi d’appréhender l’esprit qui anime l’artisan donnant naissance à ce papier.

EMMANUELLE MANCHE, PORTRAIT D’UNE CÉRAMISTE

BENJAMIN KALYONCU
France, 2015, documentaire, 17’

Dans une ancienne cave qui jouxte sa maison, la céramiste Emmanuelle Manche a aménagé son atelier. Pendant des journées entières, la céramiste donne forme à des blocs d’argile. Ses mains semblent la prolongation de son inconscient. Sans le savoir tout à fait, Emmanuelle Manche dessine les ressacs de la mer avec lesquels elle jouait enfant. Au-delà d’un métier, c’est une relation à la terre qui se révèle. Elle trouve son origine dans les premiers pas de l’enfance comme un prélude à sa vocation d’artiste.

AGNÈS ROZE, RESTAURATRICE DE TABLEAUX

THOMAS RAULT        

France, 2014, documentaire, 3’

La restauratrice Agnès Roze ressemble étonnamment aux tableaux qu’elle restaure. Hors du temps, délicate, Agnès prend un soin infini à redonner vie aux peintures : « Ce ne sont pas forcément des tableaux morts, ils sont juste endormis… ». Le visage rivé sur la toile, la restauratrice parle avec tendresse et passion de son travail qui trouve son accomplissement à ne pas être vu.

NOSE

ROD MORRIS                             

Angleterre, 2015, documentaire, 12’

Dans ce court documentaire, le réalisateur suit Adelola Oseni, en charge d’un programme de recherche à l’University College de Londres. La jeune chercheuse a pour mission d’identifier la substance la plus appropriée pour servir de support à la régénération d’un nez humain. Au terme de longues recherches appuyées par d’innombrables essais, c’est finalement le verre qui a été choisi pour ses propriétés uniques : c’est ainsi qu’Adelola Oseni a rencontré Matt Durran, artiste verrier, qui a mis son savoir-faire au service de ce programme de recherche

LES ARTISANS DU RÊVE

STÉPHANIE BUI & PASCAL STELLETTA
France, 2015, documentaire, 17’

Bruno Legeron et ses collaboratrices sont fleuristes plumassiers. Ils racontent leur métier, leur recherche du beau au cœur du geste artisanal, leur plaisir à relever les défis créatifs, notamment des stylistes de mode. Ce documentaire revient sur l’expertise méconnue de ces artisans de la haute couture.

GLASS IS TOMORROW

ANNE ZED
Belgique, 2015, documentaire, 9’ 

Glass is Tomorrow filme la collaboration entre des souffleurs de verre et des designers réunis à l’occasion d’une plateforme d’échanges européenne. La caméra documente le processus de création d’une douzaine de pièces. Tension, émotion, danse, sont partie intégrante du processus de réalisation du verre.

FIBRE ET PAPIER

GÉRARD AUDIAS & JEAN-YVES BARDIN         

France, 2010, documentaire, 9

Jean-Michel Letellier et Miki Nakamura travaillent le papier. Après un périple de trois ans pour s’initier et pratiquer les techniques de fabrication du papier en Asie (Japon, Inde, Népal), Jean-Michel Letellier installe son atelier à Trélazé en 2001. C’est au Japon qu’il se spécialise dans la fabrication de papiers translucides en grand format, dans l’idée de revisiter les shogi, ces cloisons coulissantes japonaises.

SOUS LES MAINS DU COUTELIER

TOMÁŠ PRINC
République Tchèque, 2014, documentaire, 4’

Ce court-métrage suit le travail d’Ignác Hloh. Ce coutelier tchèque crée ses couteaux à partir de matériaux de récupération. Le film suit le processus de fabrication d’un couteau élaboré à partir d’une pièce de métal et d’un morceau de bois trouvé dans son jardin.

MIL MASCARAS

KIMIKO OTAKA
France, 2015, film expérimental, 4’

Chorégraphe, danseuse et céramiste, Kimiko Otaka s’est librement inspirée d’un personnage de son enfance, le célèbre catcheur aux mille masques « Mil Mascaras » pour réaliser ce film d’art. Fascinée par sa capacité à changer de masque sans jamais montrer son visage, l’artiste s’est plaqué sur la figure un bloc de trois kilogrammes de grès et de porcelaine, qu’elle façonne à sa guise, jour après jour, au gré de ses humeurs. Pour ce film, Kimiko Otaka se filme avec son iPhone et une camera HD.

LES FANTÔMES DE L’ESCARLATE

JULIE NGUYEN VAN QUI
France, 2012, documentaire, 14’

« Il y a près de 600 ans, un maître teinturier nommé Jean Gobelin installa son atelier sur les bords de la rivière Bièvre, une rivière aujourd’hui enterrée. Il avait pour ambition de trouver la formule d’un rouge écarlate qui serait éclatant, et résisterait au passage du temps. » Ainsi commence le documentaire de Julie Nguyen Van Qui. A mi-chemin entre le conte noir et l’enquête policière, la réalisatrice réveille les fantômes de l’atelier pour nous raconter l’histoire cette étonnante manufacture.