Dossier de presse

Serge Nicole | Président du salon, Président d'Ateliers d'Art de France

Editorial de Serge Nicole, président d'Ateliers d'Art de France Président du salon Révélations

Le Banquet

« Sous le ciel rayonnant du Grand Palais qu'une araignée prodigieuse a tissé pour notre stupeur, Révélations, le salon dédié à la création contemporaine dans les métiers d'art, s'ouvre. Sous l'immense voûte arachnéenne, de longues tables ont été dressées et nous sommes tous invités au banquet.

Notre présence sous cette verrière-même, où resplendit le drapeau de la France, est le signe de la place centrale qu'occupent aujourd'hui les métiers d'art dans la société française. Elle est le symptôme de la vitalité de cette communauté, de sa capacité à se fédérer. Avec une infinie révérence pour les artisans d'art, Adrien Gardère met en scène le salon : « Les grandes tables, ou les tribunes en gradins, c'est l'idée du Banquet, d'avoir des objets au milieu des gens, où chacun pourra s'installer, respectueux des moeurs qui sont celles de cette table. »

Là, l'objet reprend toute sa place, de lien entre le créateur et le visiteur. Chacun y bénéficie de la même visibilité, sans hiérarchie, sans mur ni horizon bouché. C'est un univers de claires-voies et de transparences qui se dévoile à nous, un monde sans artifice, où rien n'est derrière ni caché. Car les métiers d'art ne trompent pas ; rien n'est falsifié dans la pratique d'un artisan d'art.

Ces artistes de la matière connaissent le secret de la place de l'homme sur la terre. Révélations offre à ses visiteurs le droit de le percevoir, le privilège de connaître l'harmonie profonde entre l'homme et le monde, l'alliance de la culture et de la nature. C'est dans un atelier d'art qu'elle réside.

Dans le basculement du monde actuel, les atouts des artisans d'art sont immenses : ils sont l'expression, l'âme-même du pays. Ils représentent le lien entre le passé, chargé de culture, qui préserve nos racines, et l'innovation, qui exalte, nous projette dans l'avenir et assure notre présence dans le futur. Ils sont capables d'électriser par la provocation le respect de nos valeurs. Aujourd'hui, c'est ce que le monde entier recherche.
C'est ce que nous offre Révélations.

Je remercie chaleureusement tous les acteurs, les membres du comité d'orientation artistique, la Norvège, pays à l'honneur, ainsi que tous les exposants et les partenaires qui contribuent à nos côtés au rayonnement international de Révélations. »

Henri Jobbé-Duval | Commissaire général du salon Révélations

Le mot d'Henri Jobbé-Duval

Commissaire général du salon Révélations

Révélations, la biennale internationale des métiers d'art et de la création, prend place dans une rentrée riche en événements. Pour sa première édition, plus de 260 exposants venus du monde entier révèlent leurs savoir-faire extraordinaires. Artisans d'art, manufactures d'art, maisons d'excellence, galeries, éditeurs et institutions... présentent dans cet écrin un panorama de la création internationale.

Rendez-vous économique et culturel, Révélations offre aux visiteurs, passionnés, collectionneurs, professionnels et jeunes étudiants, l'occasion de découvrir le long de grandes tables centrales, des pièces d'exception qui ont fait vibrer le monde des métiers d'art.
Cette présentation d'oeuvres s'accompagne d'un cycle de conférences données par des spécialistes, mais également d'expositions, de films sur les métiers d'art... Rencontres et échanges avec les grands acteurs des métiers d'art sont au coeur de ces cinq jours de salon. Enfin, la Norvège ouvre l'histoire de Révélations en étant le premier pays invité d'honneur et témoigne ainsi de la volonté de dialogues entre les cultures. Elle révèle une scène créative, résolument innovante.

Je tiens à remercier tous nos partenaires pour leur soutien et leur confiance au devenir de Révélations. Avant de se donner rendez-vous dans deux ans, je souhaite de très belles rencontres à nos exposants et d'exceptionnelles découvertes à tous nos visiteurs.

© L'agora du salon Scénographie d'Adrien Gardère pour Révélations

1ère édition du salon Révélations, Biennale internationale des métiers d'art et de la création

Ateliers d'Art de France organise* du 11 au 15 septembre 2013, Révélations, la première et unique biennale dédiée aux métiers d'art contemporains.


Dans cet écrin exceptionnel qu'est le Grand Palais, Révélations fait briller de tout son éclat la créativité et l'excellence des savoir-faire à l'international.

Cinq jours pendant lesquels les visiteurs - professionnels ou particuliers - découvrent l'univers des métiers d'art avec des pièces d'exception ayant marqué l'Histoire et avec des rencontres inoubliables.
Ces rencontres s'accompagnent d'un cycle de conférences données par des spécialistes, d'expositions inédites en France, de projections de films sur les métiers d'art, ou encore des ateliers pour les enfants...

Pour cette première édition, Adrien Gardère est en charge de la scénographie.

Son objectif est de donner une architecture propre à Révélations et de placer tous les participants sur un pied d'égalité afin que chacun se sente partie prenante d'une même histoire, quelle que soit sa notoriété, son envergure et la surface qu'il occupe. Adrien Gardère révèle ainsi le lien qui unit tous les acteurs : la maîtrise d'un savoir-faire d'exception.

Révélations a choisi de mettre la Norvège à l'honneur pour sa première édition.

*avec Reed Expositions (en tant que partenaire logistique et technique)

La norvège : pays à l'honneur

Pour sa toute première édition, Révélations a choisi de faire de la Norvège, partenaire historique et fidèle d'Ateliers d'Art de France, le pays à l'honneur.

Norwegian Crafts, qui assure la promotion des métiers d'art norvégiens au sein d'expositions internationales, a sélectionné 14 artistes, certains déjà mondialement reconnus, d'autres issus d'une jeune génération prometteuse.

Cette sélection comprend des pièces en verre, textile ou céramique et des créations de bijoux pour lesquelles chaque artiste offre une approche personnelle de la tradition et de l'innovation. L'exposition a été conçue en collaboration avec Marianne Zamecznik, scénographe de renommée internationale. Celle-ci a choisi de mettre en valeur la place privilégiée occupée par Norwegian Crafts sous le dôme spectaculaire du Grand Palais et de s'inspirer de son architecture en verre et acier pour créer une structure scénographique enveloppante et dynamique.

Artistes présentés

Bienvenue au Banquet royal !

« Adrien Gardère, avec une simplicité majestueuse, avec complicité, l'a imaginé et mis en scène !

Ateliers d'Art de France l'a voulu, comme un acte fondateur, révélateur de la puissance créatrice qui règne dans les ateliers d'art.

Artistes de la matière, artisans d'art, designers, plasticiens, sculpteurs, s'y sont installés, rassemblés par la royauté de la création.

Antoine Leperlier, avec son regard souverain d'artiste contemporain engagé dans les voies du verre, nous le présente. »

Serge Nicole, Président du salon

La rupture des digues

« [...] De plus en plus d'artistes plasticiens et de designers assument l'importance du faire en art et se soucient du traitement des matériaux. En ouvrant un espace commun à toutes ces pratiques, en mettant sur la table un ensemble d'oeuvres liées au faire et aux matériaux sans considération d'un mode de production spécifique ou labellisé, ce « banquet » vise à abolir les hiérarchies entre les arts comme entre les genres, et à contester la légitimité de ces discriminations dogmatiques qui opposent vainement le « faire » et le « non faire », le concept et le matériau, ce qui serait de ce fait contemporain ou non [...].

Cette exposition permettra de mesurer l'émancipation de certains secteurs des métiers d'art, d'un artisanat dans lequel on les a trop longtemps relégués et l'extension concomitante de tout un champ de l'art actuel que cette émancipation a favorisée. Elle fera la démonstration de ce que les discriminations académiques qui correspondent à des moments historiques ne tiennent plus lorsque rompent les digues qui cloisonnent les domaines de l'art, et les pratiques des artistes. En outre, cette disposition en tables autorisera une seule lecture horizontale sans muséographie bavarde des oeuvres ; le regard aura la possibilité autant que faire se peut de s'affranchir des préjugés relatifs aux catégories préétablies et de juger sur pièce [...]. »

Antoine Leperlier

Remerciements aux 63 créateurs :

Agnès Debizet, Alain Mailland, Alev Ebüzziya Siesbye, Antoine Leperlier, Atelier Polyhedre, Barbara Nanning, Barthélémy Togo, Benoît Huot, Bina Baitel, Camille Virot, Chantal Saccomanno et Olivier Dayot, Christine Fabre, Christophe Côme, Christophe Desvallées, Christophe Nancey, Daniel de Montmollin, Diana Hobson, Etienne Leperlier, Ettore Sottsass, Eva Hild, Frédérique Petit, Gaetano Pesce, Gérald Vatrin, Gladys Liez, Grégoire Scalabre, Gustavo Perez, Gyorgi Gaspar, Harumi Nakashima, Ingrid Donat, Jean Girel, Jean-François Bourlard, Jean-François Fouilhoux, Johan Creten, Josepha Gasch-Muche, Julie Legrand, Kristin McKirdy, Laura de Santillana, Laurent Petit, Ludovic Avenel, Maarten Stuer, Maïté Tanguy, Marc Ricourt, Marisa et Alain Bégou, Martine Damas, Mathilde Bretillot et Thierry Breton, Mieke Groot, Paul Day, Philip Baldwin & Monica Guggisberg, Pierre Christel, Raymond Martinez, Richard Meitner, Robert Deblander, Roland Mellan, Sebastian Brajkovic, Simone Pheulpin, Sophie Lecomte, Steen Ipsen, Thierry Martenon, Vladimir Zbynovsky, Wayne Fischer, William Morris, Xavier Le Normand, Yoichi Ohira.

PARMI LES 107 oeuvres presentées au banquet...

Josepha Gasch-Muche
La Galerie Clara Scremini propose, entre autre, l'univers acéré de Josepha Gasch-Muche, dont l'atelier est situé en Allemagne. Objets de formes géométriques d'une grande simplicité, l'artiste y intègre, par son procédé de collage systématique de fragments de verre, d'innombrables parcelles de verre issues d'écrans de téléphones portables. S'ensuit une oeuvre étonnamment sophistiquée, reflétant un ensemble de visions éparses du monde alentour.

Eva Hild
Proposée par la Galerie NeC nilsson et chiglien, une sculpture monumentale de la céramiste suédoise Eva Hild dévoile, telle une architecture personnelle, son état intime, ordre dans le chaos. L'intérieur devient extérieur, on en part, on en revient, de nombreux allers et retours sont nécessaires pour visiter cette oeuvre rythmée, à la peau sensuelle, aux courbes désirables mais aux arêtes bien affirmées.

Antoine Leperlier
Antoine Leperlier se définit plus volontiers comme un « bricoleur » que comme un héritier d'un savoir-faire verrier ancestral. Les procédures techniques qu'il crée, visent avant tout à faire émerger dans son matériau d'élection, les résonances temporelles qu'il recèle. Toutes renvoyant à des minutes, à des instants suspendus, à des moments vitrifiés. Pour lui le verre est au Temps ce que le marbre et le bronze sont à l'Espace.

Alain Mailland
Alain Mailland développe, grâce à la singularité et aux propriétés de chaque loupe et racine récoltées dans le Midi, des formes hybrides uniques. Son Pavillon des Etoiles, bois vert de micocoulier devenu blanc, titille de ses bras les plus joueurs un ciel apparemment plus désirable que son homologue tellurique.

Benoît Huot
Les oeuvres de Benoît Huot sont toutes élaborées à partir d'animaux naturalisés qu'il habille de rubans, passementeries et breloques, qui prennent alternativement sous ces atours, des airs de fétiches sauvages, d'animaux sacrés, de personnages des fables de l'enfance. « Les bêtes de Benoît Huot nous hantent jour et nuit une fois qu'on les a dévisagées. » Michel Azama, juin 2012

Monica Guggisberg et Philip Baldwin
Ou de l'art du monumental. Ce couple d'artistes verriers nous mènent en bateau - de verre - depuis des années. Mais avec simplicité et virtuosité, avec un sens de la lumière et une démarche identifiable. The Long Voyage : Memories, Tears, Joy vogue de ses 9 mètres, chargé d'amphores et d'objets de mémoire, matières individuelles devenues collectives.

Sebastian Brajkovic
La Carpenters Workshop Gallery présente une oeuvre de la série Lathe du designer Sebastian Brajkovic. Il repense et revisite l'usage et la forme du mobilier par des effets de mouvement et de déploiement, soulignés par une lumière captée par les motifs tissés.

Maïté Tanguy
Maïté Tanguy est faite d'iode, de Bretagne et de fil. Cette artiste textile présente une installation de Bigorneaux, variation sensible de laine, de soie et de métal, jouant de la lumière et de ses reflets.

Paul Day
Le britannique Paul Day, qui a notamment réalisé la célèbre sculpture des Amoureux de la gare de Saint-Pancras à Londres, confie l'une de ses nouvelles figures de bronze, qui révèle, non sans humour et ironie, les comportements sociaux actuels, le rapport à l'autre.

Remerciements aux 38 prêteurs :

Agnès Debizet, Alain Mailland, Antoine de Galbert, Antoine Leperlier, Atelier Polyhedre, Ateliers d'Art de France, Carpenters Workshop Gallery - Paris et Londres, Chantal Saccomanno et Olivier Dayot, Christophe Côme, Christophe Desvallées, Christophe Nancey, Etienne Leperlier, Frédérique Petit, Galerie Arcanes - Paris, Galerie Christel - Limoges, Galerie Clara Scremini - Paris, Galerie Collection - Paris, Galerie NeC, nilsson et chiglien - Paris et Hong-Kong, Galerie de l'Ancienne Poste - Toucy, Galerie Silbereis - Paris, Gladys Liez, Glass Art Fund, Jean-François Bourlard, Jean-François Fouilhoux, Julie Legrand, Ludovic Avenel, Maison Parisienne, Maïté Tanguy, Marc Ricourt, NextLevel Galerie - Paris, Pierre Patrolin, Paul Day, Philip Baldwin et Monica Guggisberg, Roland Mellan, Sèvres - Cité de la céramique, Sophie Lecomte, Thierry Breton.

Banc Venice, Création de Jean-Marc GADY, réalisation de Craman-Lagarde, pour Fort Royal © Fort Royal

Fort Royal et Jean-Marc Gady officialisent leur collaboration

Fort Royal regroupe les meilleurs artisans d'art reconnus comme tels dans leur discipline, par leurs pairs. Exigence, rigueur, authenticité, précision, alliées à une incroyable passion, constituent les incontournables qualités que partagent les acteurs de Fort Royal.

Pour Révélations, Fort Royal propose à l'une des figures émergentes du design français, Jean-Marc Gady, de créer un ensemble de pièces mettant en oeuvre les savoir-faire croisés de chacun des métiers d'art présents au sein du groupe.

Le travail entrepris dans cette belle collaboration montre que les métiers d'art sont un mode d'expression privilégié de la création contemporaine lorsque celle-ci est porteuse d'émotion. Fort Royal se réjouit de voir enfin éclore le rêve de toute une profession : un salon qui fait des métiers d'art et de la création plus qu'un : Révélations !

Une collection dessinée par Jean-Marc Gady, fabriquée par Craman-Lagarde, Simon - Marq et Crézé et éditée par Fort Royal.

© Jacques Boulay

Les grands ateliers de France fêtent leurs 20 ANS

65 des membres de l'association exposent 58 oeuvres, essentiellement créées pour Révélations, dont certaines ont été pensées et réalisées par plusieurs ateliers :

gravure, gaufrage, impression et lithographie, orfèvrerie et joaillerie, mode et accessoires, design, décoration et ameublement, ébénisterie, laque, verre et vitrail, sculpture, ferronnerie et serrurerie d'art, facture instrumentale, maquettes et mécanismes à complication...

En mettant en évidence leur savoir-faire, des matériaux rares et de métiers uniques, ils présentent des pièces d'une qualité exceptionnelle.

Pour cet anniversaire, qui signe une longévité et une vitalité rares dans les associations, les Grands Ateliers publient le livre d'art « Le Temps Traversé », consacré par Plume Création et met également en ligne une version contemporaine de son site internet.

Si les Grands Ateliers de France ont pu exposer à la première biennale des métiers d'art et de la création, c'est grâce à ces soutiens qu'ils remercient chaleureusement :

  • Franz Wassmer
  • Jean Bergeron
  • AREPIL
  • CIPRéS VIE
  • Marc-Arthur Kohn

Les manufactures nationales

La Cité de la céramique et le Mobilier national n'ont jamais cessé, depuis leur création, d'associer leurs savoir-faire au talent des meilleurs créateurs de leur temps. Ces deux institutions présentent ensemble une sélection de créations récentes nées du dialogue fécond entre les artistes et les techniciens d'art du ministère de la Culture et de la Communication.

La sélection - un objet de porcelaine, un meuble et un tapis contemporains - reflète les résonances repérables dans les réalisations artistiques de chacune des institutions, tout en évoquant leur contribution au renouvellement des formes, de l'ameublement et du décor, y compris pour les palais nationaux. Une animation audiovisuelle dévoile l'univers de ces maisons, les secrets de fabrication et la beauté des gestes des artisans d'art.

Louis XXI, porcelaine humaine, 2010 surtout en porcelaine tendre d'Andrea Branzi. Ensemble de 11 éléments, édition limitée Coéditée avec Mouvements Modernes © Gérard Jonca / Cité de la céramique

Cité de la céramique

Sèvres a choisi de présenter l'une de ses créations d'exception, le surtout Louis XXI, porcelaine humaine fruit de la collaboration étroite entre l'architecte et designer italien Andrea Branzi et l'institution, en co-édition avec Mouvements Modernes.

Il s'agit d'un centre de table de onze pièces en porcelaine tendre, conçu en 2010 en série limitée à huit exemplaires, d'une rare finesse, aux teintes subtiles de la peau, aux courbes légères et ondoyantes.




Connu pour sa capacité à donner sens à l'objet dans sa dimension humaine et culturelle, Andrea Branzi, en s'inspirant du vocabulaire traditionnel de la porcelaine de Sèvres, a souhaité inscrire cet ensemble dans sa grande tradition : coupe montée ou sur pied, calice pied haut ou corolle pied bas forment un nouvel apparat, une manière contemporaine d'envisager les traditions les plus ancrées.

« Louis XXI est un souverain qui a survécu incognito à la Révolution française... Il nous propose aujourd'hui, venue du passé, la matière érotique de ces porcelaines humaines, au croisement de la génétique et du design. » Andrea Branzi, 2009

Bureau de Christian Ghion, 2010 et fauteuils, 2013, création de l'Atelier de Recherche et de Création. © Mobilier national / Isabelle Bideau

Mobilier national

Le Mobilier national a choisi de présenter le bureau en fibre de carbone réalisé en 2010, par l'atelier de Recherche et de Création, sur une idée de Christian Ghion. Dans la note d'intention qui présentait le bureau et plusieurs autres modèles déclinés dans le même esprit, Ghion évoque ainsi sa démarche : « Pour me libérer de toute vision préconçue, je me suis mis dans la peau d'un chercheur, d'un plasticien et aussi dans celle d'un architecte. Ces propositions parlent de ma passion pour les univers organiques, là où les vides ont autant d'importance que les pleins... où l'invisible tutoie le visible. L'intérieur joue avec l'extérieur et brouille les pistes... Le choix de la fibre de carbone, produit élémentaire, naturel, s'est spontanément imposé ».

Tapis de la manufacture de la Savonnerie d'après Julien Gardair, atelier de Lodève, 2012 © Mobilier national / Isabelle Bideau

Avec le bureau de Christian Ghion, un tapis au point noué, Les Javels, réalisé en 2012 par la manufacture de la Savonnerie, d'après un modèle conçu par Julien Gardair est présenté : « Concevoir un tapis était pour moi avant tout rendre hommage à l'Orient et me confronter à la question du décoratif. Vous retrouverez ainsi dans le carton, des éléments jouant des écoinçons, du motif, de la frise, de la limitation des éléments et des couleurs. Il fallait aussi appréhender le fait que le tapis se pose au sol et se regarde de dessus, qu'on le découvre en se déplaçant... L'autre question sensible était pour moi celle du décoratif.
Ce mot semble souvent péjoratif et nous fait désigner tout ce qui à nos yeux manquerait d'esprit...

Et pourtant quand on lit Matisse, on se rend compte de toute la noblesse que ce mot peut désigner. Ainsi penser au décoratif était pour moi, essayer de déplacer un peu la question de l'auteur. Me mettre suffisamment en retrait et laisser les choses suffisamment ouvertes pour que l'on puisse se les approprier et vivre avec. »

Portraits d'exposants

Daum
Depuis 1878, Daum crée des objets d'art en cristal de renommée mondiale : bijoux, cadeaux, sculptures... Les esthétiques Art nouveau et Art Déco ont particulièrement marqué ses collections du début du XXème siècle. En 1968, Daum a redécouvert la technique de la pâte de verre qu'elle retravaille avec du cristal et qu'elle est l'une des rares manufactures à maîtriser. Elle a aussi associé plus de 350 artistes à la réalisation d'oeuvres prestigieuses.

Haviland
Créée en 1842, Haviland est l'une des plus prestigieuses manufactures européennes de porcelaine. Aujourd'hui encore, elle privilégie le travail fait main et la création artisanale. Connue pour ses collections blanches aux finitions précieuses, comme pour ses décors fleuris ou animaliers, elle sait aussi renouveler l'art de la table dans un style contemporain. La manufacture se retrouve ainsi sur les plus grandes tables, royales, présidentielles ou gastronomiques du monde.

La Cité Internationale de la tapisserie
La Cité Internationale oeuvre à la promotion de la tapisserie d'Aubusson, inscrite au Patrimoine Culturel Immatériel de l'Humanité par l'UNESCO depuis 2009. Elle assure la préservation du savoir-faire avec le déploiement du Musée de la tapisserie d'Aubusson. Elle développe la création contemporaine : chaque année un concours ouvert aux plasticiens et designers donne lieu à trois réalisations novatrices.

© Anne-Emmanuelle Thion

Sandra Clodion
Tapissière d'ameublement / Région parisienne
Collaborations : Takayasu UEDA, Guerlain, Christofle...
Tapissière, créatrice de meubles, Sandra Clodion a pour matière fétiche le kamihimo, un papier tissé japonais très robuste. Elle le tresse pour en faire des abat-jour et des suspensions ou en habille des meubles existants, renouvelant à l'infini le jeu des entrelacs. Guerlain et Christofle ont fait appel à son savant « tissage-tressage » et commandé des lustres pour leurs boutiques. Elle réalise pour Révélations trois pièces d'exception: un panneau décoratif, un paravent et une suspension en damier.

Pierre Corthay
Maître d'art - Bottier pour hommes / Paris
Collaborations : Sultan de Brunei, Yohgi Yamamoto, Dior Couture, Maison Lanvin...
Formé chez les Compagnons du Devoir, élevé au rang de Maître d'Art en 2008, Pierre Corthay réalise sur mesure des chaussures pour une clientèle masculine française et internationale. Des pièces au dessin classique mais auxquelles il sait toujours rajouter une touche contemporaine, un vernis, une couleur électrique, une peausserie exotique... Sans oublier la grande attention qu'il accorde à la personnalité de son client.

© Jonathan Paciullo

LauClem
Créateurs bijoux et textile / Paris
Collaboration : Jean-Paul Gaultier
LauClem est une marque de bijoux haut de gamme basée sur une technique de noeuds, le macramé. Les bijoux de Laurentine Périlhou et Clément Smolinski se veulent précurseurs dans l'appréhension de cette technique artisanale inédite en lui offrant un nouveau souffle et une vision contemporaine. Chaque pièce est tissée à la main, ornée de pierres fines taillées sur-mesure pour former le coeur de tous leurs bijoux. Minutie, finesse et régularité sont les maîtres mots pour qualifier les étapes de réalisation d'une pièce de la marque LauClem.

© Patrick Gries

Franck Sorbier
Designer textile / Paris
Collaborations : Opéra en Plein Air, Cartier...
Poète et rêveur, Franck Sorbier se considère comme un « couturier technicien », à l'instar des Maîtres d'Art avec lesquels il travaille. Le créateur, qui a osé entrer dans la haute couture en travaillant sur des chutes de tulles, a fait de la transformation de matières simples, précieuses toujours nobles, sa signature depuis ses débuts. Dentelles, tulles, crin et soie se métamorphosent sous ses doigts pour dévoiler des purs moments de grâce et d'élégance raffinée, révélant une passion peu commune pour la nature.

© Gaelle Pierre

Edgard Hamon
Parurier / Paris
Collaborations : Yves Saint-Laurent, Givenchy...

Depuis sa création en 1919, l'entreprise Edgard Hamon a su accompagner le bouillonnement de la mode en perpétuel mouvement.
En plein coeur de Paris, l'établissement s'est taillé avec le temps une réputation dans le monde de la couture et du prêt-à-porter de luxe notamment comme fabriquant de ceintures et de bijoux extravagants.
Aujourd'hui Entreprise du Patrimoine Vivant, l'atelier continue à oeuvrer pour les grandes maisons.

© TG Studio

Tzuri Gueta
Designer et créateur textile / Paris
Collaborations : Christian Lacroix, Jean-Paul Gaultier, Givenchy, Dior, Armani, Chanel, Issey Miyake...
Titulaire d'un master Ingénieur textile, Tzuri Gueta a mis au point un brevet de « Dentelle siliconée » : introduite dans une matière textile, la silicone fluide crée en se solidifiant des volumes troublants au toucher de peau humaine. Utilisé dans la création de bijoux, de suspensions et de textiles, ce procédé particulièrement innovant a su séduire la haute couture par sa capacité à imiter des textures organiques ou végétales.

Miki Nakamura
Artiste fibres / Trélazé
Collaborations : Maison Parisienne, l'espace 6, Mandel...
Formée à la fabrication de papier à l'Université des Arts d'Osaka, Miki Nakamura travaille l'écorce de mûrier blanchie qu'elle étire et modélise sur des formes. Ces sculptures d'une délicatesse unique, véritables dentelles aériennes, parfois lumineuses, s'inspirent tout naturellement du monde végétal ou animal : fleurs, bulles, papillons... Miki Nakamura travaille aussi le papier en décoration intérieure avec son compagnon, Jean-Michel Letellier.

© Matthieu Cellard

Laurence Oppermann
Créatrice Bijoux / Lyon
Collaborations : Galerie Hip, Musée des Tissus de Lyon, Galerie Aaron Faber à New York...

Bijoutière joaillière contemporaine, Laurence Oppermann travaille l'or et l'argent grâce à des procédés hérités de la bijouterie classique et de l'orfèvrerie traditionnelle. Elle crée des bijoux avec une recherche constante de formes, une pureté des lignes, associée à une maîtrise du métal forgé et martelé. Elle associe également à ses créations des matières textiles innovantes. Elle crée des bagues, des colliers, des pendentifs, en pièces uniques et séries limitées, entièrement réalisés à la main dans son atelier à Lyon.

Michel Heurtault
Créateur en parasolerie / Paris
Collaborations : Luc Besson, Benoît Jacquot...

Michel Heurtault est reconnu comme le plus grand créateur d'ombrelles et de parapluies de la haute couture française. à 8 ans déjà, il démonte et observe comment sont construits ombrelles et parapluies. à l'opposé des produits industriels standardisés, son ambition est de proposer le vrai luxe dans les parapluies et les ombrelles, en utilisant des taffetas, organzas, pongés de soie, les lins et cotons montés sur des bois nobles. Sa mission : transmettre son expérience afin de faire perdurer ce savoir-faire d'exception pour les générations futures.

© Jennifer Ryan

Emmanuelle Dupont
Créatrice textile et brodeuse / Bords - Poitou Charentes
Collaborations : Le Bon Marché, le Printemps, Valentino, Pierre Favresse...

Peintre et sculpteur à l'aiguille, Emmanuelle Dupont utilise les points traditionnels de la broderie et des techniques contemporaines pour bâtir des chimères textiles. Mi-végétales, mi-animales, ses créations inquiétantes où l'on ne distingue plus le vrai du faux investissent l'univers du bijou, de l'événementiel, de la haute couture... En 2008, Emmanuelle Dupont a reçu le Prix Liliane Bettencourt pour l'Intelligence de la Main.

© JYSCL

Maison Bonnet
Ecailliste : lunettes, bijoux, parures, accessoires
Maître d'Art / Paris
Collaborations : Yves Saint Laurent, Jean-Paul Gaultier, Le Corbusier, Jacky Kennedy, Audrey Hepburn, Sacha Guitry...

Lunetiers de père en fils depuis 4 générations, les Bonnet excellent dans la création de lunettes en écaille de tortue sur-mesure. « épouser » l'anatomie d'un visage est le savoir-faire de cette maison légendaire qui est la seule à garantir ce service aux particuliers du monde entier.


Pour l'ensemble de son oeuvre, Christian Bonnet a été élevé au rang de Maître d'Art en 2000. En 2009, la maison élargit le champ du sur-mesure à la corne de buffle, de bélier et à l'acétate.

Odiot
Orfèvre / Paris

Fondé en 1690, l'orfèvre Odiot maintient vivante sa fabuleuse tradition d'orfèvre-créateur. Fournisseur des cours royales et impériales et de nombreuses personnalités, Odiot exporte dans le monde entier. Fidèle à ses origines et à son exigence de perfection, il propose des produits d'une extrême qualité en argent massif, vermeil et bronze doré, aux confins de l'artisanat le plus exigeant et de l'art le plus pur.

Serge Amoruso
Maître d'art - Maroquinier designer / Paris
Collaborations : Hermès, Patek Philippe... Autruche, iguane, crocodile de mer, galuchat et requin...

C'est avec les peaux les plus sensuelles que Serge Amoruso réalise ses pièces de maroquinerie. Chaque accessoire est entièrement confectionné et cousu à la main. Il crée aussi des écrins, dessine du mobilier... qu'il ponctue de matières insolites, titane ou météorite. Inspiré par ses origines vénitiennes, ses voyages en Inde, sa passion du Japon, Serge Amoruso a reçu le titre de Maître d'Art en 2010. Il est aujourd'hui en pleine création d'une œuvre pour le salon, qui donnera à certains des envies d'évasion.

Bastien Carré
Créateur de luminaires, lumigraphe / Sauveterre de Rouergue Collaborations : Swarovski, ABC Home New-York...
Plus que des luminaires, Bastien Carré crée des sculptures lumineuses dont la structure même est seulement composée de LEDs et de fils d'alimentation, soudés selon une technique personnelle.

Pour ces volumes qui redessinent la lumière en 3D, Bastien Carré a inventé le terme de « lumigraphie ».



Ses pièces uniques d'une finesse incomparable s'envolent aujourd'hui dans le monde entier. Il créé spécialement pour l'occasion, une sculpture monumentale, la plus volumineuse de ses œuvres.

Akio Takamori
Sculpteur céramiste / Etats-Unis
La galerie Barry Friedmann Ldt. de New York, spécialisée dans les expositions d'oeuvres d'art et d'arts décoratifs européennes du XXème siècle, et la galerie Collection lieu de confrontation entre les métiers d'art et l'art contemporain, proposent conjointement une présentation exceptionnelle de l'artiste américain Akio Takamori.
Ce sculpteur formé au New State College of Ceramics transfigure les souvenirs d'une enfance japonaise en de saisissantes figurines de grès engobé, formidablement expressives, qu'il pétrit de joie et d'innocence.

Ses personnages dodus, à l'esthétique japonisante, témoignent de son sens fulgurant de la couleur et de sa grande liberté de création.

© Philippe Starck

Bernard Pictet
Verrier - Membre des Grands Ateliers de France / Paris
Collaborations : Chanel, Dior, Guerlain, Hermès, Louis Vuitton...

Cela fait plus de 30 ans que l'Atelier Bernard Pictet réalise des panneaux de verre exclusifs pour orner des façades de demeures, des intérieurs de yachts ou de maisons de luxe. Des parements lumineux, des cloisons cinétiques ou à effets d'optique, des plateaux de table... où gravures et burinage s'associent aux métaux précieux et aux patines. Ces ouvrages sophistiqués s'inspirent de toutes les périodes des arts décoratifs.

Erwan Boulloud
Designer, sculpteur / Pantin

Diplômé de l'école Boulle en 1995, Erwan Boulloud acquiert un savoir-faire unique et ouvre en 2003 son propre atelier. Là, commence la création avec un travail sur la matière : métal, bois, béton, verre ; minérale ou végétale ; brute, brûlée ou polie, décortiquée, reconstituée. Créateur de mobilier d'artiste et de sculptures, il cherche à en révéler la profondeur.

Julian Schwarz
Sculpteur sur bois / France
Collaborations : Victoria & Albert Museum à Londres, Fonds National d'Art Contemporain et Les Arts Décoratifs de Paris...

Passionné par les architectures en bois du Japon, l'art populaire et la forme du sarcophage, le britannique Julian Schwarz taille dans des troncs de frêne, chêne ou merisier des contenants épurés (urnes, bols, coupes...) d'une précision géométrique. Des « vaisseaux », plus que de la vaisselle, tant ses pièces qui pèsent jusqu'à 45 kg sont surdimensionnées. Son oeuvre puissante et symbolique garde toujours la trace de ses outils manuels.

© Elisé Rebiffé

Isabelle Léourier
Chapelière / Chambly - Picardie
Collaborations : Christian Lacroix, Jean-Louis Scherrer, Valentino...
Après une formation de styliste et une expérience dans le domaine de la mode féminine, Isabelle Léourier s'oriente vers la sculpture textile et l'ornement de tête. C'est le rapport au corps en mouvement et au regard « miroir de l'âme » qui stimule sa créativité et sa liberté d'expression. Elle souhaite partager sa conception du chapeau-sculpture élégant et ludique : ni tout à fait chapeau ni tout à fait bijou de cheveux. Son travail est une vision fondée sur l'équilibre, la légèreté, le jeu raffiné des lignes, des couleurs, des matières et de la lumière.

© Laurent Seroussi

Nelly Saunier
Plumassière Maître d'Art / Paris
Collaborations : Nina Ricci, Givenchy, Jean-Paul Gaultier, Chanel, Luc Besson...

Artiste plumassière, Nelly Saunier est l'une des dernières représentantes de ce métier unique.

Depuis plus de 30 ans, elle perpétue un savoir-faire qui faisait déjà les délices des rois lorsque l'on ordonnait des fêtes et que les costumes devaient faire appel à tous les luxes possibles, pour éblouir et charmer le regard.

Elle aime rappeler la candide franchise de la nature : « Les oiseaux sont nés avec cette élégance, ils ne mentent pas avec leur apparence. Ils sont libres dans l'expression de leur beauté. C'est cette spontanéité, cette expression que je partage. La plume, c'est une émotion. »

Les expositions de l'institut Français

L'Institut français, opérateur du ministère des Affaires étrangères pour l'action culturelle extérieure de la France, a mis à la disposition du salon Révélations deux de ses expositions itinérantes dont il est producteur: Tableaux Tables et Luxinside.

© Cyrille Robin

Tableaux Tables - Les arts de la table, design et savoir-faire traditionnel
L'exposition Tableaux Tables valorise des collaborations entre 38 designers français et 23 maisons éditrices d'art de la table. De grandes maisons de la vaissellerie, de la coutellerie ou de la cristallerie françaises (comme Baccarat, Bernardaud, Christofle...) ont proposé à des designers célèbres et de jeunes créateurs (Philippe Starck, Jean-Charles de Castelbajac, Olivier Gagnère...) de travailler sur la modernisation de leurs gammes. L'exposition rassemble une dizaine de tables de 60 x 120 cm présentées comme des tableaux qui évoquent différents repas.

L'ensemble est scénographié par Olivier Guillemin et Olivier Védrine, styliste et architecte. Commissaire de l'exposition : Elisabeth Couturier, critique d'art.

© LuxInside, Escarpin Louboutin

LuxInside - Les traces de l'Homme
Le propre du luxe consiste à ne jamais montrer les traces du travail effectué, pour ne garder qu'une apparence élégante qui efface tout signe des efforts fournis. Au risque de perdre de vue les savoir-faire nécessaires aux entreprises du luxe et la mise en oeuvre des dernières innovations technologiques. Imaginée par un collectif artistique, l'exposition LuxInside présente quatorze photographies d'objets iconiques du luxe passés au scanner : qui révèlent l'intérieur d'un corset Cadolle, d'une selle Hermès ou d'un escarpin Louboutin.

Laurence Picot, commissaire de l'exposition et journaliste, Jean-François Paul, Sylvain Ordureau et Ricardo Escobar ont mis au point un protocole visant à plonger littéralement au coeur des objets du luxe.

Colloque « Art, création et société : la parole aux artistes »

Jeudi 12 septembre de 20h00 à 23h00 - Auditorium du Grand Palais

La Maison des Artistes et Ateliers d'Art de France sont deux organisations professionnelles qui s'attachent depuis leur création, à valoriser, représenter, défendre et développer les activités de leurs membres, qu'ils soient artistes de l'image ou artistes de la matière.

Avec le projet actuel de réforme du régime de sécurité sociale des artistes-auteurs, c'est tout naturellement que les deux institutions se sont rapprochées afin d'échanger sur la question de la réalité professionnelle des créateurs et de l'intégration pleine et entière des artisans d'art au statut des artistes-auteurs.

S'accordant sur le principe qu'artistes de l'image et artistes de la matière sont avant tout des auteurs-créateurs concepteurs, Ateliers d'Art de France et La Maison des Artistes organisent 2 colloques ayant pour titre « Art, création et société : la parole aux artistes », dont le premier se tient au salon Révélations.

THÈME 1 : LES ARTISTES FONT-ILS DE L'ART ?

  • Qu'est-ce qu'un artiste ?
  • La place de l'artiste dans la société

THÈME 2 : ART ET CRÉATION

  • La question du « faire » dans l'art
  • Les enjeux du processus de création
  • Co-production et collaboration

THÈME 3 : L'EXCEPTION CULTURELLE FRANÇAISE EN DANGER, AGISSONS !

  • Sauvegarder la richesse de la diversité culturelle
  • A bas, les idées reçues, le "vrai" quotidien d'un artiste !
  • Artistes de l'image, artistes de la matière : tous créateurs !

Les intervenants du colloque « Art, création et société : la parole aux artistes »

  • Serge Nicole, céramiste, Président d'Ateliers d'Art de France
  • Rémy Aron, artiste peintre, Président de La Maison des Artistes
  • Antoine Leperlier, verrier, Maître d'Art
  • Alain Avila, rédacteur en chef de la "Area revue"
  • Christian Hache, peintre, dessinateur et illustrateur
  • Dominique Reynié, politologue
  • Gilles Fromonteil, sculpteur plasticien porcelaine et céramique
  • Jean Girel, céramiste, Maître d'Art
  • Laurence Verdier, bijoutière plasticienne, Présidente de l'association d'un bijou à l'autre
  • Maflohé Passedou
  • Roselyne Erutti, sculpteur
  • Tom Charbit, céramiste, délégué régional d'Ateliers d'Art de France pour la région Rhône Alpes

Conférences

Jeudi 12 septembre 10h30-11h30

Réussir la transmission d'une entreprise métiers d'art

Cette table ronde a pour objectif de rendre compte des facteurs clés du succès de la longévité des entreprises métiers d'art. Un panorama des stratégies de transmission mises en place par les dirigeants pour préserver leur savoir, leurs outils de production et leur intégrité sera présenté à travers des témoignages d'entreprises exemplaires pour leur pérennité.

INTERVENANTS
Marcelle Lubrano-Guillet
, entreprise Guillet.
Olivier Mellerio, entreprise Mellerio dits Meller.
Fabienne Saligue, Maison Fey.
Jean-François Perche, Moissonnier.

Modérateur
Alexis Govciyan
, Directeur de l'Institut Supérieur des Métiers (ISM), en charge du label d'Etat : Entreprise du Patrimoine Vivant.

Jeudi 12 septembre 18h00-19h00

Rôle et place des manufactures d'Etat dans les métiers d'art

Pur produit du colbertisme, les manufactures, par leur modèle économique spécifique et les missions qui leur ont été assignées ont pour vocation de sauvegarderdes savoir-faire ancestraux tout en les défiant dans une recherche constante d'innovation. Aujourd'hui encore, ces principes fondateurs prédominent et ont été complétés par des dispositifs d'aide à la création. Les manufactures, de Sèvres - Cité de la céramique et le Mobilier national, présenteront leurs actions et les liens qu'elles entretiennent avec la création.

INTERVENANTS
Bernard Schotter
, Administrateur général du Mobilier national
et des manufactures nationales des Gobelins, de Beauvais et de la Savonnerie.
Marc Bayard, Conseiller pour le développement scientifique et culturel du Mobilier national historien de l'art.
David Caméo, Directeur de la Manufacture nationale de Sèvres.
Laurence Maynier, Déléguée au développement culturel à
Sèvres - Cité de la céramique.

Modérateur
Guy Boyer, Directeur de la Rédaction de Connaissance des Arts, journaliste et critique d'art.

Vendredi 13 septembre 10h30-11h30

Vocation et missions des fondations dans les métiers d'art

Alors que le nombre de fondations s'intéressant aux métiers d'art ne cessent de croître ces dernières années, chacune intervient selon sa vocation, offrant ainsi aux professionnels un panorama de dispositifs de soutien et d'accompagnement tout à la fois dense et parfaitement lisible. Les fondations présentes exposeront le lien naturel qui unit le monde de l'action philanthropique et le monde de l'artisanat d'art et de la création.

INTERVENANTS
Katherine El Okbi
, Chef de valorisation des métiers du patrimoine-Fonds métiers d'art Fondation du Patrimoine.
François Rochmann, Administrateur de la Fondation d'entreprise Ernst & Young, Fondation Ernst & Young.
Pauline Blanchet, Chargée de mission, Fondation Culture et Diversité.
Khalila Hassouna, Chargée de développement, Fondation Ateliers d'Art de France.

Modérateur
Nicole Crestou
, Céramiste, membre du Conseil d'Administration de la Fondation Ateliers d'Art de France.

Samedi 14 septembre 10h30-11h30

Métiers d'art et vente aux enchères : une nouvelle donne ?

Les métiers d'art de création ont fait leur entrée dans les ventes publiques depuis quelques années et il semble que le mouvement devrait s'intensifier. D'un moyen alternatif de diffusion et de reconnaissance des savoir-faire et des créateurs, la vente aux enchères d'oeuvre issues de l'artisanat d'art, risque bien de s'installer durablement pour suivre la même fonction que dans les autres champs des arts visuels, c'est-à-dire contribuer à la construction d'une cote. Spécialistes de ce domaine, nos intervenants exposeront les mécanismes en oeuvre et les mutations qu'ils observent.

INTERVENANTS
Bernard Schotter
, Administrateur général du Mobilier national et des manufactures nationales des Gobelins, de Beauvais et de la Savonnerie.
Maître Fabien Mirabaud, Commissaire-Priseur habilité chez Audap & Mirabaud, maison de ventes aux enchères.
Rémy Come, Expert agréé par le Conseil des Ventes Volontaires.

Modérateur
Armelle Malvoisin
, Journaliste chez Beaux-Art magazine et blogueuse.

Samedi 14 septembre 14h30-15h30

Maître d'Art et son élève : la transmission au coeur de la relation

Le dispositif des Maîtres d'Art place la question de la transmission au coeur de la relation avec l'élève et va bien au-delà des seuls savoir-faire. Tel un guide, le lien inter-personnel qui unit le Maître d'Art et son élève embrasse toutes les questions de l'identité, du « faire », de l'art, de soi, de sa place dans la société et du sens de ce qu'on en fait. Retour d'expérience avec des Maîtres d'Art et leurs élèves.

INTERVENANTS
Isabelle Emmerique
, Laqueur et Maître d'Art avec son élève Marie de La Roussière.
Roland Daraspe, Orfèvre et Maître d'Art et son élève.

Modérateur
Anne Jourdain
, Docteure en Sociologie, agrégée de Sciences économiques et sociales.

Films

Festival International du Film Métiers d'Art

Depuis 1998, Ateliers d'Art de France organise tous les deux ans à Montpellier, le Festival International du Film sur l'Argile et le Verre. En 2014, il s'étendra à l'ensemble des métiers d'art.
Véritable lieu d'échanges et de rencontres entre professionnels venus du monde entier, le Festival témoigne de la vitalité du secteur.

Jeudi 12 septembre 12h30 -13h30
Dimanche 15 septembre 12h30 -13h30

Grand feu en Puisaye, une aventure en pays potier Jacques Tréfouël | France | 2006 | 52 min | Prix du Public - FIFMA 2006

Pendant plus de quatre siècles les potiers de Puisaye produisirent du grès par cuisson de leur argile à la température phénoménale de 1300°c. Puis le grès fit place à de nouveaux matériaux et rapidement les grands fours poyaudins s'éteignirent. C'est alors qu'un potier de Saint-Amand-en-Puisaye, François Eve, décida de refaire une cuisson dans un four resté inactif depuis un demi-siècle. Ce documentaire raconte cette spectaculaire cuisson jusqu'au moment, où après sept jours et sept nuits devant la fournaise du foyer, les potiers-cuiseurs achèvent cette remise en activité dans l'apothéose du Grand Feu.

vendredi 13 septembre 12h30 -13h10
dimanche 15 septembre 14h00 -14h40

Meisenthal, l'épreuve du verre Jean-Paul Fargier | France | 2008 | 39 min | Prix Collège - Lycée FIFMA Jeune Public 2009 Prix du verre FIFMA 2010

Perdue dans les forêts des Vosges du Nord, la manufacture verrière de Meisenthal est devenue en 15 ans un laboratoire international d'art contemporain. Artisans, verriers et créateurs de renom vivent l'aventure d'un lieu engagé dans la modernité qui ne fait pas l'économie de son patrimoine. à partir d'un savoir-faire séculaire conjugué avec le regard d'artistes et de designers, le film montre - de la table à dessin à la fabrication de prototypes - les gestes qui donnent naissance à des oeuvres.

vendredi 13 septembre 13h15 -13h45
dimanche 15 septembre 14h50 -15h20

La Manufacture nationale de Sèvres - Paroles d'artistes, gestes d'artisans Nicolas Silhol | France | 2006 | 26 min

Depuis 1740, la Manufacture nationale de Sèvres produit des objets d'art en porcelaine selon des techniques rigoureusement manuelles, transmises de génération en génération. Aujourd'hui, la Manufacture consacre plus de la moitié de sa production à la création contemporaine, permettant à des artistes de découvrir le matériau porcelaine. Ce film donne à entendre la vitalité du dialogue entre les artistes contemporains et les artisans de cette Cité de la Céramique.

jeudi 12 septembre 13h35 -13h50
dimanche 15 septembre 13h35 -13h50

River of words Helen Miller | Grande - Bretagne | 2003 | 12 min| Prix Argile - FIFAV 2006

Rupert Spira compte parmi les potiers les plus réputés de Grande-Bretagne. Le titre du film provient de l'un de ses grands contenants sur lequel sont inscrits de longs fragments de poèmes, méditatifs. Tourné pendant six mois chez Rupert Spira dans le Shropshire, « River of words » est un film contemplatif, qui donne un aperçu de son travail quotidien.

Fondation Carla Bruni-Sarkozy

Afin de revaloriser les métiers d'art et d'artisanat auprès des jeunes issus de milieux modestes, la Fondation Carla Bruni-Sarkozy, sous l'égide de la Fondation de France, a réalisé une série de douze films éducatifs intitulée « Un métier d'art pour moi ». Chacun de ces outils vidéos pédagogiques entend montrer le large éventail d'orientations et de formations possibles, dans des filières prestigieuses, dynamiques et directement liées au rayonnement de la France. Ce programme a bénéficié du généreux soutien de Steve et Christine Schwarzman.

mercredi 11 septembre à partir de 17h00
samedi 14 septembre 12h30 -13h45
dimanche 15 septembre à partir de 15h30

12 films réalisés par Philippe Lezin et Cyril Thomas seront présentés pendant le salon Révélations

Chacun présente un métier dont voici la liste : ébéniste, tailleur de pierre, peintre décorateur, peintre licier, ferronnier, céramiste, souffleur de verre, facteur de piano, joaillier, bottier, costumier, maroquinier.

Ateliers enfants

Révélations s'adresse aussi aux enfants avec un programme d'activités ludiques, mis au point par les Arts Décoratifs à l'intention des 5-7 ans et des 8-12 ans, qui sont attendus samedi 14 et dimanche 15 septembre au salon Révélations. Par groupe de 12, après une visite commentée du Banquet, ils auront la possibilité de réaliser un objet papier, métal ou textile qui leur permettra de s'immerger dans l'univers des métiers d'art.
Les enfants repartiront avec leur création !

samedi 14 septembre

1 atelier pour les 5-7 ans et les 8-12 ans

Horaires :

  • 10h30 -12h30
  • 13h45 -15h45
  • 16h00 -18h00
  • 18h00 -20h00

dimanche 15 septembre

1 atelier pour les 5-7 ans et les 8-12 ans

Horaires :

  • 10h30 -12h30
  • 13h45 -15h45
  • 16h00 -18h00

Inscription en ligne dans la limite des places disponibles, à l'adresse suivante :

Liste des exposants

Ateliers d'Art de France est l'organisation professionnelle des métiers d'art. Elle fédère plus de 6000 artisans d'art, artistes et manufactures d'art à travers l'Hexagone. Sa vocation : valoriser, représenter, défendre le secteur des métiers d'art et contribuer au développement économique des professionnels en France et à l'international.
www.ateliersdart.com

informations pratiques et contacts presse

Du Mercredi 11 au dimanche 15 septembre 2013
Grand Palais à Paris

Contacts presse
Clémence Seibel-Poisson : clemence@revelations-grandpalais.com
Cécilia Medjkal : presse@revelations-grandpalais.com
Tél. + 33 (0)1 55 33 15 23

Contacts communication Ateliers d'Art de France
Anne-Victoire de Saint Phalle : av.saintphalle@ateliersdart.com
Morgane Couteller : morgane.couteller@ateliersdart.com
Tél. +33 (0)1 44 01 15 62

Site internet : www.revelations-grandpalais.com
Facebook : www.facebook.com/RevelationsGrandPalais

Catalogue : 10€
Disponible sur le salon à partir du mercredi 11 septembre et par correspondance en écrivant à revelations@ateliersdart.com

Photos : Toutes les images sont téléchargeables dans la galerie photos

Accréditation : pour toute demande d'accréditation, merci d'envoyer un e-mail à presse@revelations-grandpalais.com