Dossier de presse

Mai 2015

Sommaire

  • Éditorial de Serge Nicole
  • Éditorial d'Henri Jobbé-Duval
  • Le deuxième opus de Révélations
  • Le nouveau Comité d'Orientation Artistique
  • La Corée du Sud à l'honneur
  • L'exposition Le Banquet
  • Les portraits d'exposants
  • Les pays nordiques
  • Le mécénat via la Fondation Ateliers d'Art de France
  • La programmation
  • Ateliers d'Art de France
  • La liste des exposants
  • Les informations pratiques et contacts presse
Serge Nicole, Président d'Ateliers d'Art de France, Président du salon Révélations

Serge Nicole, Président d'Ateliers d'Art de France, Président du salon Révélations. © Yann Piriou

Édito de Serge Nicole

Président d'Ateliers d'Art de France, Président du salon Révélations

« Des oeuvres dont la virtuosité technique et la grande sensibilité artistique témoignent, cette année encore, de l'éclat des métiers d'art.»

C'est dans une grande émotion que Révélations, la première biennale internationale des métiers d'art et de la création, s'est tenue sous nos yeux en septembre 2013, dans ce lieu emblématique qu'est le Grand Palais. Cet acte majeur, aux conséquences immenses, a permis d'inscrire les métiers d'art, les artistes de la matière, dans l'avenir. Grâce à notre volonté, notre ténacité, nous avons bravé les obstacles et avons vu éclore le 18 juin 2014, la loi qui reconnaît le secteur économique des métiers d'art et nous octroie, sous le regard des deux ministères de la Culture et de l'Artisanat, une existence légale.

Tout observateur objectif des évolutions sociales ne peut qu'être frappé de la place conquise ces dernières années par le secteur des métiers d'art ! Il a pris le rythme du monde, il s'est mis en phase avec le mouvement de l'humanité. Fréquentée en quatre jours par près de 34 000 visiteurs, la première édition de Révélations a montré aux yeux de tous la singularité, le dynamisme des savoir-faire et surtout, la créativité sans limite de ceux qui les maîtrisent.

Cette année, nous avons reçu plus de 500 dossiers de candidature, un record ! Un à un, ils ont été examinés par le nouveau Comité d'Orientation Artistique qui sélectionne drastiquement les créateurs. Des oeuvres dont la virtuosité technique et la grande sensibilité artistique témoignent, cette année encore, de l'éclat des métiers d'art. Placée sous le signe de l'ouverture, cette seconde édition de Révélations sera résolument internationale, accueillant plus d'une quinzaine de pays.
L'exposition du Banquet 2013 et ses neuf grandes tables évolue et laisse place à des archipels composés d'îlots, présentant chacun une région, un pays, un continent, traçant la route d'un voyage initiatique dans l'univers de la création métiers d'art contemporaine. Plus d'une centaine de pièces iconiques offriront un aperçu didactique des démarches créatrices dans le monde.

La Corée du Sud succèdera à la Norvège, en tant que pays à l'honneur, entamant ainsi les années croisées France - Corée pilotées par l'Institut Français sous l'égide du ministère des Affaires étrangères. Pourquoi la Corée ? Nos deux pays ont en partage une tradition millénaire tournée vers les métiers d'art, une culture artistique d'une richesse inouïe. C'est à travers la KCDF (Korea Craft and Design Foundation) que le grand public, les professionnels, les collectionneurs français ou étrangers découvriront la capacité créatrice des artisans d'art coréens, présentés sur un espace de 150m² scénographié par le studio séoulien Void Planning.


Biennale emblématique des métiers d'art, Révélations est aussi un formidable espace de réflexion, de partage et d'émulation. À cette occasion, Ateliers d'Art de France y organise un symposium inédit où, pour la première fois, les acteurs mondiaux du secteur échangeront sur la situation des métiers d'art sur leurs territoires et croiseront leurs visions des enjeux d'avenir du secteur.

Je remercie chaleureusement tous les exposants, les partenaires, les membres du comité d'orientation artistique ainsi que la Corée du Sud, pays à l'honneur pour leur implication et leur profond enthousiasme. Quelle joie de voir Révélations, une de nos créations, éclore à nouveau !

Henri Jobbé-Duval, Commissaire général du salon Révélations

Henri Jobbé-Duval, Commissaire général du salon Révélations

Édito de Henri Jobbé-Duval

Commissaire général du salon Révélations

« Plus de 15 pays exposeront sous la verrière du Grand Palais faisant ainsi de cet évènement le rendez-vous mondial de la création contemporaine »

C'est avec un grand enthousiasme que je me suis engagé à nouveau aux côtés d'Ateliers d'Art de France pour mener à bien la deuxième édition de Révélations, plus ouverte sur le monde et plus sélective. Je suis heureux de partager à nouveau avec vous cette émouvante sensation d'émulation que nous avons connue en 2013 et qui m'avait animé aussi il y a quelques années !

Après le succès de 2013, il était essentiel d'inscrire dans la durée cet évènement emblématique, c'est pourquoi Révélations 2015 conserve ses atouts identitaires avec le retour d'une scénographie épurée faite de claires-voies en chêne, imaginée par le studio Gardère, qui rompt avec les codes classiques des salons et souligne le rapport à la matière. L'exposition phare, épine dorsale de Révélations, Le Banquet, créera à nouveau l'événement avec un concept scénographique revisité et un contenu éditorial qui s'internationalise. Cet espace d'exposition unique au monde, réunissant plus de dix pays, offre une mise en perspective de la capacité créatrice des artistes de la matière. Le visiteur déambulera entre une centaine d'oeuvres originales sélectionnées avec soin par les commissaires d'expositions choisis par chaque pays, de la Corée du Sud au Sénégal, de la Suisse au Japon, de la République Tchèque en passant par l'Italie...

La dimension internationale est d'ailleurs l'un des axes majeurs de cette deuxième édition. Plus de 15 pays exposeront sous la verrière du Grand Palais faisant ainsi de cet évènement le rendez-vous mondial de la création contemporaine dans le secteur des métiers d'art.

Enfin, je soulignerai que cette édition est marquée par le travail rigoureux du Comité d'Orientation Artistique composé de personnalités aux sensibilités affirmées et complémentaires. Je tiens ici à les remercier pour leur implication.
250 candidats pourront ainsi prendre part à cet évènement prestigieux (artisans d'art, jeunes talents, galeries d'art, fondations...) et dévoileront des pièces faites spécialement pour Révélations !

Place à l'inédit, place aux découvertes, place aux rencontres et aux échanges, Révélations 2015 intensifie sa programmation avec de nouveaux films, des conférences encore plus pointues animées par des experts, des performances, des ateliers enfants, des visites commentées, une offre dédiée pour les prescripteurs avec des parcours sur-mesure... Révélations 2015 promet de faire briller de tout son éclat les multiples talents de tous ces métiers dans cet écrin prestigieux.
Enfin, je veux remercier tous les participants et partenaires qui nous font confiance et qui convaincus par la première édition, se sont réengagés à nos côtés dans cette formidable aventure tel que Roederer mais aussi ceux qui ont rejoint la grande famille de Révélations : Brûlerie Caron, Fauchon, Pébéo, la Mairie de Paris, ou d'autres tels que le Gantier Olivier Fabre, les thés Théodore et la Fondation Banque Populaire qui permettent le financement d'un stand à de jeunes talents !
Je formule des voeux pour que tous les participants et visiteurs de Révélations 2015 trouvent sous la nef du Grand Palais de nombreuses occasions de rencontres, de découvertes et d'échanges fructueux.

Le deuxième opus de Révélations

Du 10 au 13 septembre 2015, Révélations réunit sous la nef du Grand Palais un florilège de créateurs français et internationaux

© Photoproevent

300 exposants d'une quinzaine de pays, artisans d'art, artistes plasticiens, designers, galeries, fondations, manufactures d'art, maisons d'excellence, écoles... tous membres d'une même famille engagée dans une confrontation intime au matériau et à la pensée, révèleront la capacité créatrice qui les anime sous cette verrière emblématique.

Présidé par Serge Nicole - à la tête d'Ateliers d'Art de France, le premier groupement professionnel des métiers d'art - Révélations s'annonce comme l'événement phare de la rentrée culturelle. La biennale a accueilli pour sa première édition, en septembre 2013, 33 794 visiteurs, collectionneurs, architectes d'intérieur, acheteurs professionnels, galeristes, prescripteurs et amateurs d'art... C'est à nouveau avec le regard du passionné d'art contemporain Henri Jobbé-Duval, co-fondateur de la FIAC, que la deuxième édition de Révélations réaffirme les points forts de son identité : l'exigence d'une qualité exemplaire du nouveau Comité d'Orientation Artistique ; la scénographie du Studio Gardère faite d'ouverture, de transparence sans hiérarchie ; l'éclosion de l'avant-garde ; le renouveau de l'exposition Le Banquet, véritable colonne vertébrale du salon ; la dimension internationale qui s'intensifi e ; les liens avec les acteurs publics et privés du monde de l'art et de la culture ; la conviction que les conditions d'accès à la culture les plus larges doivent être garanties.

2015 met à l'honneur la Corée du Sud à la veille du lancement des années croisées France-Corée et présentera ainsi les pièces de plus de 22 créateurs. La nouveauté de cette deuxième édition réside notamment dans la mise en scène du Banquet, l'exposition centrale, sous forme d'îlots réunissant les créations de pays ou groupes de pays présentant une unité de style. Résolument tournée vers l'international, la biennale se positionne comme un précurseur dans l'exploration de régions du monde dont la création est peu montrée en France.

Rendez-vous culturel, la biennale internationale des métiers d'art contemporains est bien plus qu'une exposition. Véritable rendez-vous d'affaires, ces cinq jours de salon seront faits de moments de partage et de proximité entre créateur et visiteur. Le grand public y trouvera des objets singuliers à s'offrir, les collectionneurs y dénicheront des pièces uniques remarquables alors que les professionnels passeront commande, certaines galeries viendront repérer des créateurs prometteurs.

Au-delà d'être un évènement culturel, Révélations est un événement économique qui concourt à valoriser un secteur au potentiel exceptionnel. Répartis depuis 2003 en 217 disciplines et 19 secteurs, les métiers d'art rassemblent aujourd'hui près de 38 000 entreprises en France et génèrent un chiffre d'affaires de 8 milliards d'euros. Part essentielle de l'économie de la création, les métiers d'art, malgré le regain d'intérêt du grand public, restent encore peu connus. Révélations lève le voile sur la singularité des professionnels des métiers d'art tous animés par une démarche créatrice, une liberté d'expression, un sens de l'exigence et un rapport sensible à la matière. De l'idée à l'oeuvre réalisée, ils créent, conçoivent et façonnent dans leur atelier des pièces uniques ou éditées en petites séries.

Révélations fait briller à travers le monde l'excellence de la création actuelle et l'émancipation qui caractérise les métiers d'art aujourd'hui.

Le nouveau Comité d'Orientation Artistique

Alain Chiglien et Robert
Nilsson © DR.

Alain Chiglien et Robert Nilsson :
Co-fondateurs de la Galerie NeC, Alain Chiglien et Robert Nilsson, sont spécialistes de la céramique contemporaine. De Paris à Hong-Kong, le duo franco-suédois expose et promeut les artistes français et scandinaves d'envergure internationale. Déjà présente sur Le Banquet 2013, la galerie NeC a souhaité prouver son implication dans Révélations en participant activement à sa sélection.

Alice Morgaine © GAbriel - Axel Soussan;

Alice Morgaine
Conseillère art et design d'Hermès International, Alice Morgaine est également directrice artistique de La Verrière à Bruxelles, un espace d'exposition de la Fondation Hermès. Déjà membre du comité pour la première édition lors de laquelle elle a constaté la faiblesse de certains dossiers, Alice Morgaine souligne « qu'ils sont de bien meilleure qualité cette année, parce que les candidats ont été invités à ne présenter que le meilleur. ».

Antoine de Galbert © DR.

Antoine de Galbert
Amateur d'art et collectionneur, Antoine de Galbert ouvre une première galerie à Grenoble dans les années 1980. Il est le créateur et président de la Maison Rouge à Paris, fondation française d'art contemporain, reconnue d'utilité publique en 2003.

Antoine Leperlier © Didier Goupy.

Antoine Leperlier
Initié à la pâte de verre par son grand-père, Antoine Leperlier devient à son tour artiste verrier. Récompensé par les plus grands titres, il participe à de nombreuses conférences et colloques sur le secteur des métiers d'art. Son regard d'artiste lui permet ainsi de souligner l'importance du « faire » en art et du traitement des matériaux.

Claude Aïello © DR.

Claude Aïello
Artiste céramiste labellisé Entreprise du Patrimoine Vivant , Claude Aïello a collaboré avec les plus grands designers contemporains comme Ronan Bouroullec ou Frédéric Ruyant. En 2010, aux côtés de Mathieu Lehanneur, il a notamment remporté le Prix Bettencourt Schueller pour l'intelligence de la main, catégorie « Dialogues ».

Guy Boyer © Manolo Mylonas.

Guy Boyer
Journaliste et critique d'art, il dirige Beaux-Arts Magazine jusqu'en 1998, puis la revue L'OEil de 1999 à 2001. Il est aujourd'hui directeur de la rédaction de Connaissance des Arts, magazine qui, sous son impulsion, édite depuis 2012 un hors-série annuel consacré aux métiers d'art.

Julien Lombrail © Courtesy Carpenters Workshop Gallery.

Julien Lombrail
Julien Lombrail est le cofondateur, avec Loïc le Gaillard, de la Carpenters Workshop Gallery. Exposant sur différentes foires et salons, c'est au sein du Comité d'Orientation Artiste que Julian Lombrail a souhaité s'impliquer à la suite de l'exposition de quelques-unes de ses pièces sur Le Banquet 2013.

Jeong - Soo Lee © DR.

Jeong - Soo Lee
En tant que directeur du Centre Culturel Coréen à Paris, Jeong-Soo Lee encourage le développement des échanges entre la France et la Corée, pays à l'honneur de cette édition 2015.

Odile Decq © Markus Deutschmann;

Odile Decq
Architecte, Odile Decq a notamment réalisé l'extension du Musée d'art contemporain de Rome, le FRAC Rennes ou encore le restaurant de l'Opéra Garnier à Paris. Parmi ses nombreuses récompenses, elle reçoit en 2013 le Prix « Femme Architecte » des mains d'Aurélie Filippetti, ministre de la Culture et créée en 2014, l'Institut pour l'innovation et les stratégies créatives en architecture à Lyon. Résolument engagée pour la jeunesse, Odile Decq souhaite révéler de nouveaux talents. Révélations est un beau moyen de faire découvrir de jeunes pépites.

Mark Lyman © DR.

Mark Lyman
D'origine américaine, Mark Lyman est le fondateur du prestigieux salon SOFA (Sculpture Objects & Functionnal Art) de Chicago. Il a reçu en 2000 le Visionaries! Award du Museum of Arts and Design de New York.

Renaud Dutreil © DR.

Renaud Dutreil
Ancien ministre des PME, à l'origine du label Entreprise du Patrimoine Vivant , il publie pour la première fois en 2003 la liste officielle des 217 métiers d'art français. Il est actuellement membre du Conseil d'Administration de The New School/Parsons School for Design (New York) et Président de la célèbre école de design Parsons School (Paris).

Yves Mikaeloff © DR.

Yves Mikaeloff
Architecte et collectionneur, Yves Mikaeloff est le cofondateur
de la Biennale des Antiquaires, le rendez-vous désormais incontournable des marchands d'art et collectionneurs du monde entier. C'est parce qu'il croit infiniment dans les métiers d'art, qui sont précieux pour la France, politiquement et socialement, qu'Yves Mikaeloff s'est investi dans le salon Révélations.

La Corée du Sud à l'honneur

Après la Norvège lors de l'édition 2013, c'est au tour du pays du matin calme d'être à l'honneur.

Kanghyo Lee © Woojin Park; Myungsung Kim © GIC Biennale; Jucheol Yun © Choi Dae-Kyu; Chunbok Lee © Kwangchoon park.

Ce choix n'est guère étonnant quand on sait les liens étroits qu'ont tissé depuis 2010 Ateliers d'Art de France et la Korea Craft and Design Foundation. La KCDF, organisation publique émanant du ministère de la Culture coréenne a pour vocation de préserver, soutenir et promouvoir les métiers d'art de ce pays, où la riche et ancienne tradition artisanale a su s'adapter aux exigences du monde contemporain et constitue une fi lière forte et féconde.

C'est à la veille du lancement des années croisées France-Corée 2015-2016, menées par l'Institut français sous l'égide du ministère des Affaires étrangères, que Révélations honore à leur juste valeur l'exigence, la délicatesse éternelle et l'inventivité esthétique contemporaine des artisans d'art coréens et leur réserve un emplacement de choix : 150 m2 au pied du balcon d'honneur du Grand Palais. Pour faire écrin aux pièces de 22 artistes, la Korea Craft and Design Foundation a confié la scénographie au studio séoulien Void Planning, talentueux et imaginatif duo détenteur de
nombreux prix pour ses installations dans divers salons
internationaux.

La céramique, la laque, la nacre et le papier sont les fleurons de l'héritage culturel coréen aujourd'hui subtilement revisités par les créateurs, mais les exposants au salon travaillent aussi le bois, la pierre et les métaux.

Parmi eux, Jucheol Yun, céramiste déjà reconnu et apprécié en France, privilégie la technique du Chumjang, base de la poterie céladon traditionnelle (Buncheong). Considérant que l'artisanat d'art ne doit pas se limiter aux traditions sans s'obstiner non plus dans une création exclusivement contemporaine, le céramiste mène une recherche expérimentale qui réinterprète la technique toute particulière d'émaillage traditionnelle nommée Guiyal, qui peut comporter jusqu'à une centaine de très fines couches de pigments colorés, provoquant une surprenante impression de relief.

De réputation internationale, céramiste s'inscrivant lui aussi dans cet héritage du Buncheong, mais également du Onggi, terre cuite poreuse remontant à l'Antiquité, Kanghyo Lee cherche l'inspiration dans la méditation et la contemplation. Lorsqu'il crée, dans une forme de danse autour de la matière, tous ses sens sont en éveil, libérant une énergie vitale et spirituelle dont ses pièces, jouant de toutes les nuances de blanc, gris ou noir, parfois monumentales, sont le reflet apaisé.

Céramiste et peintre, Myungsung Kim cherche, dans les dessins qui habillent la surface de ses oeuvres, à briser les frontières entre rêve et réalité. L'inspiration vagabonde, une imagerie fantastique se déploie, le monde se laisse regarder sous l'angle de l'étrangeté, le réel se distord. Au-delà d'une créativité sensuelle, c'est sans doute l'effet d'une technique sophistiquée, combinant fins dessins et vives couleurs projetées à l'aérographe.

Hyunju Kim © Kwangchoon Park; Woorim Kang © Wonyong Song; Bomi Park © Point Studio; Heesung Koh © Kwangchoon Park.

Chunbok Lee magnifie la porcelaine blanche dans des pièces architecturées, composées de petits éléments ajourés comme une dentelle, juxtaposés, inspirés de la nature, où il aime à laisser apparente la trace de ses doigts de sculpteur. Des formes comme autant d'espaces secrets, intimes, qui refusent la ligne droite et préfèrent la matité. Transparence, blancheur, simplicité sont les maîtres-mots du créateur.

L'univers de Hyunju Kim associe le métal et la nacre traditionnelle. Matériaux bruts traités tout en finesse et matière précieuse se conjuguent dans une délicate élégance irisée, jusqu'à atteindre un équilibre qu'il faut simplement appeler beauté.

Fraîchement diplômée de l'université d'art de Hongik, Woorim Kang n'a pas attendu le nombre des années pour apprivoiser le bois et le plier à sa vision du mobilier. Résultat : des sièges à l'esthétique aérienne, aux lignes audacieuses, douces, épurées qui n'oublient jamais d'être accueillantes, vouées à la confortable aisance de qui voudra s'y laisser aller à rêver.

Afterimage furniture, la collection de meubles de Bomi Park offre de troublantes illusions d'optique. Réalisées à base de treillis métalliques enchevêtrés, les pièces miroitent telles des mirages, se transforment selon la lumière et les points de vue. Une approche visuelle graphique et étonnante, presque pixellisée, qui se joue avec humour et maîtrise des formes mobilières traditionnelles asiatiques.

Heesung Koh, créatrice de bijoux contemporains, garde au fond de son inspiration des réminiscences bien coréennes. Mais la tradition ne prend pas le pas, dans son travail, sur une esthétique voulue résolument contemporaine. Formes souples et organiques, ou parfois strictement géométriques, mélange de rigueur et de rondeur, alliance de matériaux : bois peint, métaux précieux et pierres fines, gamme colorée réduite à l'argent, l'or, le rouge et le bleu composent des collections à la fois précises et tendres.

Les 22 artistes présentés :

Bomi Park; Chunbok Lee; Heeseung Koh; Hyewook Huh; Hyunju Kim; Jaehyo Lee; Jimin Kim; Jinhee Kwon; Joohyung Park; Jucheol Yun; June Lee; Junggyu Yi; Junghong Park; Kanghyo Lee; Kyounghwa Jun; Kyoungtaek Roh; Myungsun Kim; Sejin Bae; Woorim Kang; Yeonhee Ryu; Youngkuwan Jung; Yunhee Lee.

L'exposition Le Banquet

Point d'orgue du salon Révélations, l'exposition Le Banquet invite à une promenade muséale parmi les pièces les plus spectaculaires des métiers d'art contemporains à travers le monde entier.

© Studio Gardère

Parce que dans Révélations l'on entend « rêve », cette centaine d'oeuvres exposées au coeur du salon, prêtées par des artistes, des galeries, des musées, des collectionneurs de différents pays, se veut le reflet de l'excellence de la création actuelle et de l'émancipation qui caractérise les métiers d'art aujourd'hui.

Ces agapes visuelles feront la preuve qu'artistes plasticiens, designers, artisans d'art, créateurs sont tous membres d'une même famille, engagée dans une confrontation intime au matériau et au faire. Gardiens de la culture, dignes héritiers de fortes traditions, abolissant les hiérarchies entre pratiques, genres et matières, ils ouvrent le passage vers l'avenir des métiers d'art. Le Banquet exalte la beauté tout autant que l'audace, la richesse qui découle de la diversité, voire de l'hétérogénéité. C'est ainsi que la dimension internationale du projet se voit cette année encore renforcée. La multiplicité des pays représentés comme l'éclectisme des techniques illustrées soulignent tant les singularités culturelles que l'universalité des valeurs communes aux métiers d'art à travers le monde, dans une perspective résolument contemporaine. Il faut y lire la coalition internationale de la puissance créatrice, laquelle émane tant des pays nordiques que d'Asie, d'Europe que d'Afrique. Et à l'instar de la France, tous les pays exposants s'appuient sur des partenariats avec des institutions culturelles à la pointe de la création.

Épine dorsale de Révélations, Le Banquet se déploie au centre de la nef du Grand Palais. La scénographie, toujours signée Studio Gardère, poursuit les mêmes objectifs que lors de la première édition mais le scénographe propose une nouvelle installation, d'inspiration géographique. L'avenue originelle se fait rivière ou bras de mer et les longues tables d'exposition sont remplacées par une dizaine d'archipels composés de plusieurs îlots, dédiés chacun à un pays, une région du monde, un continent. Aux formes organiques, tout en courbes, ces archipels invitent à un voyage autour du monde de la création encore plus fluide, ancré dans l'intime de la contemplation, au fil des techniques et des matières.

C'est ainsi que les visiteurs pourront déambuler entre les pièces d'exception prêtées par une dizaine de pays. Chaque archipel est conçu par une personnalité du monde des métiers d'art, de la culture et de l'art. L'Islande, le Danemark, la Suède, la Norvège et la Finlande, seront portés par Marianne Zamecznik. La designer textile Aissa Dione mettra en scène des pièces iconiques issues d'ateliers sénégalais et togolais, quant à la France, les visiteurs découvriront les pièces inédites de Françoise Vergier, Hervé Wahlen, Clémence Van Lunen, sous le regard avisé d'Antoine Leperlier, verrier. La Galerie Kuzebauch de Prague, par le biais de M. Petr Novy, conservateur principal au Museum of Glass and Jewellery de Jablonec nad Nisou, mettra en lumière l'art verrier tchèque. Le Crafts Council Nederland sélectionnera quant à lui des créateurs de la matière des Pays-Bas. Le collectif Hand in Hand, en partenariat avec le Centre Culturel de Taïwan à Paris présentera des pièces étonnantes autour du thème du bambou. Enfin Jaehyo Lee et Yunhee Lee représenteront l'archipel de la Corée du sud, pays à honneur, mis en scène par le duo de scénographe Void Planning. L'Italie et le Japon donneront également à voir des créations audacieuses.

Le Banquet est conçu comme un partage, une mise en dialogue entre les métiers d'art. Mais aussi entre oeuvres et spectateurs initiés, qui trouveront matière à découverte et à émerveillement. Nul doute qu'ils appréhenderont cette offrande d'exception avec appétence et que leur regard en sera transformé.

Les portraits d'exposants

Une deuxième édition profondément renouvelée avec l'arrivée de galeries d'art, de jeunes talents et de créateurs d'exception.

Plus de 500 dossiers ont été reçus, un record, parmi lesquels fi gurent plus de 85% des exposants de la 1ère édition qui souhaitaient renouveler leur présence. Ce sont presque 300 artisans d'art, manufactures d'art, galeries, maisons d'excellence françaises et internationales, associations, institutions privées et publiques, écoles... qui ont été retenues pour dévoiler leur savoir-faire dans cet écrin.

Bérengère Paris © DR

Association Les traces habiles
L'association Les traces habiles est un observatoire des dessins liés aux processus créatifs dans plusieurs secteurs et notamment les métiers d'art. Elle a récolté, via un appel à candidatures, les dessins d'une trentaine de professionnels de métiers d'art qu'elle exposera sur son stand. Ces dessins représenteront pour la plupart des croquis ou esquisses de créations réalisées ou non.

© DR

Atelier Emmanuel Barrois

Créateur verrier, Emmanuel Barrois réalise des pièces d'exception dans différents domaines. En 2013, il a travaillé avec la maison Guerlain à l'occasion des 160 ans de la "Bee bottle", à la réalisation de la façade du Fond Régional d'Art Contemporain à Marseille en collaboration avec l'architecte Kengo Kuma, ou encore à la Fondation Louis Vuitton. Nommé Maître d'art en 2010, Emmanuel Barrois travaille notamment le verre dans l'architecture contemporaine qui nous entoure. Il réalise cette année la nouvelle toiture de verre du Forum des Halles à Paris et fera de son propre stand à Révélations une oeuvre en verre.

© DR

Atelier Rayssac

Sculpteur ornemaniste à Paris, Etienne Rayssac, nommé Maître d'art en 2008, reproduit à partir de dessins ou photos, des pièces de mobilier mais aussi des décors entiers comme la boutique Shiseido au Palais Royal. Labellisé Entreprise du Patrimoine Vivant depuis 2010, il intervient également sur des chantiers de restauration de Monuments Historiques. Depuis une quinzaine d'années, il travaille en étroite collaboration avec le cabinet de décoration et d'architecture d'intérieur Pinto.

© DR

Benoît Averly

Ébéniste, Benoît Averly est rapidement reconnu dans sa spécialité. Lauréat de plusieurs prix (concours Jeunes Créateurs d'Ateliers d'Art de France, Purchase Award de l'American Association of Woodturners aux États-Unis, etc.) il explore le bois sous toutes ses formes et s'amuse à le sculpter. Il crée dans un style épuré des oeuvres aux contrastes forts, jouant avec la lumière, les lignes et les textures. L'esprit contemporain de son travail lui permet de trouver sa place dans divers lieux à travers le monde : en France, à Dubaï, au Mexique ou au Japon. Ses créations, pièces à poser ou sculptures murales, sont aussi appréciées par de nombreux architectes d'intérieur.

© Gilles Cohen

Claire Wolfstirn
Designer industriel et graphiste, Claire Wolfstirn s'est tournée vers le bijou par goût du contact intimement physique avec la matière et du rapport corps/objet. Inspirée par la cohérence et la puissance des formes géométriques et de la nature, elle présente des pièces sobres et raffinées et repousse les limites de la fragilité et de la délicatesse.

© Thomas Deschamps

Dorothée Loriquet

Elle découvre la sculpture en 2002 et est tout de suite fascinée par la forme, le volume. Dorothée Loriquet utilise la couleur qui se montre franche, vive, parfois criarde. Les tonalités de ses pièces s'étendent du blanc au noir, en passant par le rouge sang, le violet, le rose bonbon, l'orange, le bleu roi, le jaune citron. L'identité visuelle de la deuxième édition de Révélations s'illustre par la pièce de la céramiste, jouant avec ce vide, qui contribue au dynamisme de ses créations résolument contemporaines.

© DR

Elie Hirsch

Diplômé des Métiers d'Arts en Design Céramique et Sculpture sur Métal, Elie Hirsch est lauréat de plusieurs concours. D'abord sculpteur, il s'attèle aux grands formats puis au plus petits en créant une collection de bijoux pour Henri Selmer, fabricant de saxophones et de clarinettes. Il expose ses sculptures à Maison&Objet, au SOFA à New-York, avec la Saatchi Gallery de Londres au salon Collect et participe à différentes expositions comme celle d'AD Collection plus récemment.

© Olivier Deléage

Hub Design Editions

Jeune société d'éditions d'objets et de mobiliers, Hub Design Editions est créée en 2012 à Saint-Etienne par deux designers passionnés. Son objectif est de susciter du plaisir et l'étonnement à travers des formes, jeux de lumière, matières, au travers de ses engagements avec les créateurs, les artisans d'art, les industriels. Sur son stand, Hub Design Editions présentera les créations de Georges Stahl, sculpteur verrier en collaboration avec Eric Jourdan et Alainpers, ainsi que des pièces réalisées par Eric Jourdan pour la verrerie La Rochère.

© Benoît Martin

Jérôme Dayot

C'est en voulant répondre aux exigences de créativité les plus pointues que l'atelier Jérôme Dayot, en collaboration avec de jeunes designers, crée et réalise du mobilier contemporain en pièce unique et série limitée. C'est dans le respect des règles ancestrales de l'ébénisterie d'art qu'il s'engage à servir un design contemporain.

© Sebastien Duchamp

Karima Duchamp

Diplômée des Beaux-Arts, Karima Duchamp explore avec liberté l'argile et la couleur en céramique. Ses sculptures, dessins et installations sont fondés sur l'observation de phénomènes sensibles. Ses pièces sont de forme géométrique répétitive, droites et rigides et elle exprime toute son émotion sur leur surface. Elle poursuit ses explorations lors de résidences d'artistes notamment en 2015 aux États-Unis et en 2013 au Japon.

© DR

La forge de style

Franck Chartrain est un artiste ferronnier d'art fort d'une expérience de plus de 15 ans sur le marché du luxe. Il a créé sa propre collection de mobilier enrichie du contact de grands artistes et décorateurs (Lalanne, Marino, Pinto...). Il travaille le métal combiné de matériaux nobles. Chaque pièce signée est numérotée.

© DR

Léa Van Impe

Céramiste plasticienne, Léa Van Impe réalise des créations contemporaines à partir des techniques traditionnelles des métiers d'art. Elle invente un langage organique et joue sur la souplesse, la densité, la sensualité de ce matériau ancestral qu'est la céramique. Sur le salon, elle exposera aux côtés de Sophie Dalla Rosa avec qui elle réalise pour l'occasion des pièces à quatre mains.

© DR

Lucas de Staël

L'atelier parisien du jeune Lucas de Staël est un laboratoire d'expérimentation où se réinvente chaque jour une approche innovante et artisanale de la création de montures de lunettes. Ses créations sont le fruit d'une technique de haute précision et résultent d'une fusion entre une recherche permanente de matériaux toujours surprenants et une tradition artisanale revisitée.

Ludovic Avenel

La Maison Avenel dessine et réalise des pièces uniques ou séries limitées de meubles destinés à une clientèle internationale de grands décorateurs et de collectionneurs privés. Formé à l'école Boulle, Ludovic Avenel obtient dès la fin de ses études en 2007 le prix Bettencourt Schueller pour l'intelligence de la main. Il est à la recherche permanente de la beauté sous toutes ses formes en alliant tradition et innovation.

© Grégoire Pierre

Mydriaz - Paris

Savoir-faire d'excellence et imaginaire contemporain, ce trio de créateurs aux talents complémentaires revisite le travail de bronzier d'art en instaurant un dialogue entre design, arts plastiques et appliqués. Du luminaire au mobilier, alliant noblesse et avant-garde, Mydriaz travaille ses thématiques dans un souci formel de finesse, de sensibilité, de précision et de légèreté.

LA JEUNE CRÉATION MÉTIERS D'ART AU GRAND PALAIS

Le Prix de la Jeune Création Métiers d'Art offre une visibilité exceptionnelle à l'avant-garde des métiers d'art en récompensant six artisans d'art de moins de 35 ans, choisis pour leur capacité d'innovation, leur sens esthétique et la maîtrise de leur savoir-faire. Le prix consiste à offrir la possibilité aux lauréats d'exposer leurs oeuvres dans un cadre prestigieux adapté à leur marché de prédilection : le Salon International du Patrimoine Culturel, Maison&Objet et... Révélations.

Parmi les six lauréats de cette année, trois ont été distingués dans la catégorie « pièce unique » et auront le privilège de dévoiler leurs créations auprès du public sous la nef du Grand Palais : Sébastien Carré, créateur de bijoux, Kaori Kurihara, céramiste, et Xavier Noël, doreur.

© DR

Sébastien Carré

Diplômé d'Arts Plastiques à l'école des Arts Décoratifs de Strasbourg, section bijou, Sébastien Carré est atteint de la maladie de Crohn. Il a alors décidé d'exprimer ses émotions dans une série de bijoux contemporains, à la manière des ex-voto. Chaque bijou représente une traduction intime de ses émotions.

© DR

Kaori Kurihara

D'origine japonaise, Kaori Kurihara étudie d'abord le dessin et les Beaux-arts au lycée Kohnan d'Osaka, au Japon. Elle explore ensuite les techniques de la céramique à Kyoto, avant de se former à la bijouterie en France. Se défi nissant à la fois comme céramiste et créatrice de bijoux, elle mêle dans son art des techniques empruntées aux deux univers. Elle allie le réel et l'imaginaire et s'inspire de formes naturelles pour créer des fruits tels qu'elle aimerait les voir exister.

© DR

Xavier Noël

Diplômé d'une licence d'Arts Plastiques puis d'Histoire de l'Art à l'Université de Strasbourg avant d'obtenir un CAP de doreur-ornemaniste, il est formé à la dorure à l'Atelier Meyer (Meilleur Ouvrier de France). Mais il ressent rapidement le besoin de quitter l'univers de la restauration pour se lancer dans des créations plus personnelles. En 2013, il se lance dans la fabrication d'une série de masques ethniques et carnavalesques, dorés à la feuille. Il détourne alors l'utilisation classique de la feuille d'or pour explorer de nouveaux champs d'expression artistique.

ILS REVIENNENT !

Déjà présents lors de l'édition 2013, certains exposants sont de retour sous la verrière du Grand Palais avec de nouvelles créations éblouissantes.

© Photoproevent

Association Libre Art Bitre

L'association encourage la création artistique contemporaine en mettant en place des collaborations entre artisans d'art, designers, plasticiens, graphistes ou encore architectes. À travers cette action, elle soutient et valorise des artistes de renommée internationale. L'association présentera pour cette deuxième édition les projets collaboratifs de la designer Matali Crasset avec des artistes de Bretagne tels que l'Atelier du doreur, Ligne Nature, Brodeline, Fondax...

© Photoproevent

Chavanne/Czarnecka (a+b)

« (a+b) » désigne les réalisations d'un duo franco-polonais : lui, Bruno Chavanne, artiste-peintre et plasticien, elle, Alina Czarnecka, peintre en décor et plasticienne. Leur champ d'intervention va ainsi de la création picturale pure à des applications ou des interventions simplement décoratives. Ils ont récemment conçu une nouvelle matière, impression numérique sur aluminium brossé avec des finitions en résine. Pour cette deuxième participation au salon, ils présenteront des panneaux, des tableaux, du mobilier. Ces oeuvres singulières s'appuieront sur leurs dernières recherches graphiques, sur des supports diversifiés et sur des résines dernière génération.

© DR

Création Desmarchelier

François Desmarchelier, ébéniste designer passionné, Maître-artisan d'art, crée depuis 30 ans des meubles contemporains haut de gamme en bois massif et précieux dans le respect des règles de l'art de l'ébénisterie traditionnelle. Il maîtrise l'élégance dans son dessin, la finesse dans ses réalisations, la lumière dans le choix des bois. Il réalise pour l'occasion un piano qui nécessite plus de 450 heures de travail, le tout au prix de 150 000 €. À découvrir sur son stand !

© Nicolas Spinelli

Emilie Moutard-Martin

Façonnant la plume pour en révéler sa beauté intrinsèque, Émilie crée des parures à porter comme des métaphores poétiques dont le corps se fait l'écrin. Les lignes sont simples, les formes sobres. Cette recherche d'épure traduit une volonté de mettre en valeur la matière mais aussi d'enlacer délicatement les corps dans un doux chuchotement. Elle présentera sur son stand des plastrons inédits, à la frontière du bijou et du vêtement, ainsi que le manteau « Hunter » réalisé pour la collection Automne-Hiver 2014-2015 de Coppélia Pique, hommage à l'oeuvre de Niki de Saint Phalle.

© J.J L'Héritier

Martine Polisset

C'est tout d'abord à l'École d'art Penninghen que Martine Polisset se forme puis à l'École des Métiers d'art à Paris, dans la section céramique. C'est dans la technique du colombin qu'elle trouve sa liberté d'expression. Présence, lignes pures, ce qui frappe au premier regard dans ses oeuvres, c'est cette grande ligne de force qui les rend à la fois archaïques et contemporaines. En septembre, elle exposera sur un stand, partagé avec la ville de Biot, de nouvelles pièces spécialement réalisées pour l'occasion.

LES GALERIES D'ART

© Studio Collet

La Galerie Glustin

Créée en 1962 au coeur des puces de Saint-Ouen, la Galerie Glustin présente depuis trois générations l'excellence de la création contemporaine et des antiquités françaises et italiennes. La clientèle internationale : décorateurs, collectionneurs et amateurs éclairés découvre dans cette galerie « le plaisir du luxe à vivre ». Elle mettra notamment en lumière, lors du salon, les créateurs de mobilier Erwan Boulloud et Vittorio Serio ainsi que le créateur de luminaires Laurent Beyne.

Karen Swami © Mathieu Lombard

La Galerie Minsky
La Galerie Minsky, créée il y a bientôt 30 ans, a réalisé d'importantes expositions autour des oeuvres de Leonor Fini, Arroyo, Corneille ou Matta ainsi que celles de divers artistes contemporains tels que Ravinder Reddy ou Ron Arad. Elle s'attache à défendre et à soutenir la démarche créative des artisans d'art. Sur le salon, la galerie mettra à l'honneur un céramiste pour qui elle a eu un coup de coeur : Karen Swami. Se concentrant à la fois sur la forme et la matière, elle recherche avant tout la pureté de la ligne et est fascinée par les maîtres asiatiques. Porcelaines, biscuits, terres enfumées, raku, ses créations noires ou blanches sont toutes des pièces uniques.

Agathe Saint Girons © Gilles Cohen

La Galerie Elsa Vanier

Depuis son ouverture en 2003, la Galerie Elsa Vanier expose des pièces de joaillerie contemporaine, aux styles très différenciés, réalisées par des créateurs du monde entier reconnus ou à découvrir. Elle a pour mission de promouvoir la dimension culturelle de bijoux réalisés par des créateurs qui ont choisi des matières rares, précieuses ou fascinantes comme mode d'expression. En parallèle d'un groupe d'artistes exposés en permanence, elle accueille des créateurs pour des expositions temporaires.
À Révélations, la galerie réunira les univers très diversifiés de trois artistes : Agathe Saint Girons, Claire Wolfstirn et Martin Spreng.

Jean Girel © DR

La Galerie Arcanes

Spécialisée dans les faïences et porcelaines, la Galerie Arcanes valorise l'art céramique français du XXème siècle mais aussi la céramique contemporaine en exposant de manière permanente deux artistes français de renom : Valérie Hermans et Jean Girel. La galerie présentera à Révélations ces deux créateurs ainsi que Jacques Owczarek, sculpteur animalier contemporain, édité par la Maison Susse fondeur.

Loretta Yang © DR

La Galerie Collection

Écrin des métiers d'art contemporains, la Galerie Collection d'Ateliers d'Art de France, est un lieu d'exposition voué à la présentation d'artistes confi rmés comme de talents prometteurs. Elle propose des expositions thématiques ou collégiales dévoilant l'audace et la singularité des artistes de la matière. À Révélations, elle invite le Luili Museum de Shanghai sur son stand autour d'une exposition dédiée à Loretta Yang qui sera ensuite présentée à la galerie fi n septembre. Loretta Yang est une pionnière dans l'art verrier chinois contemporain. Imprégnée de culture asiatique et de philosophie bouddhiste, elle crée des divinités fi gées dans le verre et de magnifi ques fl eurs de lotus qui rappellent le caractère fragile et éphémère de la vie. L'artiste expose principalement en Europe et aux États-Unis.

LES PAYS NORDIQUES UNIS POUR REPRÉSENTER LEUR VISION DES MÉTIERS D'ART

Kjersti Lande; Inger Andersson; Deepa Panchamia © DR.

À la suite du succès de la première édition de Révélations, la Norvège, pays à l'honneur en 2013 a convaincu ses voisins nordiques d'exposer ensemble sur un même stand. Ils seront désormais cinq : Norvège, Danemark, Finlande, Islande et Suède à dévoiler d'une seule et même voix l'excellence des métiers d'art de leur région à travers un projet commun.

Marianne Zamecznik, déjà scénographe du stand norvégien en 2013, a imaginé un projet créatif baptisé « Magic language, Game of whispers » qu'elle a proposé à cinq curateurs afi n de représenter les métiers d'art des cinq pays.

Sorte de « cadavre exquis », ce projet s'inspire de la philosophie de Michel Foucault, qui vise à réengager la compréhension de la manière dont les choses peuvent être reliées au monde, non pas par la séparation mais à travers leur ressemblance.

Le principe est le suivant : un premier curateur va recevoir une photo d'objet qu'il devra étudier sous toutes ses formes : matière, couleur, dimension, surface et devra se référer à son usage. Suite à cette analyse, le curateur devra choisir une pièce d'un artiste de son pays qu'il imagine en parfaite harmonie avec l'objet étudié et prendra alors une photo de la pièce choisie. Cette photo sera envoyée à un deuxième curateur qui analysera cet objet et ainsi de suite.

C'est la scénographe norvégienne Marianne Zamecznik qui a choisi la première pièce, celle de l'artiste norvégienne Kjersti Lande « L'objet est ambigu. Il est produit au moyen de carte topographique, de modélisation 3D et de carton brut. L'objet représente un paysage qui pourrait évoquer l'état d'esprit d'une personne qui rêve d'un ailleurs, suggérant la notion d'un autre endroit ».

Marianne Nielsen; OrriFinn Jewels © DR.

C'est ensuite la finlandaise Katarina Siltavuori qui s'est prêtée à l'exercice en interprétant cette deuxième pièce. La photo lui évoque l'oeuvre Plethora de la créatrice textile indo-anglaise Deepa Panchamia, qui est faite de petits cubes captant la lumière de différentes façons. Cette même pièce a ensuite été interprétée par la curatrice danoise Katrine Borup qui a choisi une pièce en céramique de Marianne Nielsen, jusqu'à ce que la curatrice Islandaise Anna Leoniak, qui à la vue des pétales en forme de griffes du chrysanthème, choisisse le scarabée d'Orrifinn Jewels, créateurs de bijoux.

Ainsi de suite les curateurs vont se succéder, jusqu'à l'interprétation de la 25ème oeuvre. Chaque semaine, une pièce sera dévoilée sur les réseaux sociaux du salon et c'est en septembre que les 25 oeuvres sélectionnées seront exposées sur le stand. Les commissaires découvriront alors l'interprétation des objets sur place, grâce à une référence discrète et visuellement explicite qui reliera l'objet précédent à l'objet suivant pour former des duos.

UNE NOUVELLE ACTION DE MÉCÉNAT VIA LA FONDATION ATELIERS D'ART DE FRANCE

Janaïna Milheiro © Magali Berthon; Mydriaz Paris © Photoproevent; Anais Rheiner © Olivier Braive; Charlotte Kaufmann © Benjamin Girard; Mathilde Caylou © DR; Marion Delarue © DR; Zoë Montagu © DR;

Pour sa deuxième édition, Révélations s'entoure de multiples partenaires, notamment des mécènes tels que des fondations qui soutiennent le secteur des métiers d'art à travers des programmes de prix ou de bourses. Les stands parrainés offrent ainsi la possibilité à des créateurs d'accéder à de nouveaux marchés.

La Fondation d'entreprise Banque Populaire, créée en 1992 et engagée notamment dans les métiers d'art, présentera sur son stand cinq de ses lauréats. Deux fois par an depuis 2013, elle sélectionne des projets d'artisans d'art talentueux de moins de 40 ans et leur accorde une bourse d'accompagnement pour réaliser leur projet.

C'est à Révélations que les pièces de la plumassière Janaïna Milheiro (lauréate 2014), l'artiste verrier Mathilde Caylou (lauréate 2013), le trio de créateurs de luminaires Mydriaz (lauréats 2013), les créatrices de bijoux Anaïs Rheiner (lauréate 2013) et Marion Delarue (lauréate 2013) seront exposées sur un stand commun.

Depuis sa création en 2006, La Fondation Culture & Diversité a pour mission de favoriser l'accès aux arts et à la culture pour les jeunes issus de milieux modestes. Il y a 5 ans, elle a créé le prix Voyager pour apprendre les métiers d'art en partenariat avec l'Unesco. À l'occasion de cet anniversaire, la fondation présentera les univers singuliers de six lauréats ayant effectué un voyage d'étude à l'étranger dans le cadre du prix. Charlotte Feret après avoir visité le Vietnam, crée des installations en céramique aux formes géométriques, Zoë Montagu réalise des parures murales en crin de cheval tissé suite à son voyage au Chili. D'autres pays ont inspiré les travaux des lauréats : le Burkina Faso pour la céramiste Adèle Jaouen, l'Inde pour les brodeuses Charlotte Kaufmann et Sophie Lacroix ainsi que la Thaïlande pour l'ébéniste Franck Grossel.

UNE PROGRAMMATION POINTUE QUI S'ADRESSE À UN PUBLIC D'EXPERTS COMME AUX NOVICES

Un cycle de conférence animé par des experts

Un cycle de conférence animé par des experts

© Photoproevent

Débats, rencontres, échanges ... Révélations invite des personnalités du monde de l'art et de la culture, entrepreneurs, artistes de la matière à échanger avec le public sur les questions essentielles liées à l'actualité du secteur.

Le programme 2015

Jeudi 10 septembre - 11h30 à 12h30

Le cabinet GMBA Baker Tilly
Crowdfunding : levier de financement de vos projets

Le cabinet GMBA Baker Tilly, spécialisé dans les services autour des métiers de l'expertise comptable, fiscale et sociale, de l'audit et du conseil proposera une conférence sur le thème du financement participatif et ses applications possibles aux métiers d'art.

Michel Gire, associé et cofondateur du cabinet échangera avec Adrien Aumont, le co-fondateur des platefomes KissKissBankBank, hellomerci et LENDOPOLIS sous forme de conférence-atelier tournée vers le partage d'expérience. Tous deux apporteront des conseils pratiques aux créateurs intéressés par ce type de financement et donneront les clés d'une campagne de financement participatif réussie.

Jeudi 10 septembre - 18h à 19h

Conseil scientifique et culturel de l'Institut National des Métiers d'Art (INMA)
Métiers d'art et nouvelles technologies

Les évolutions technologiques récentes impactent les métiers d'art : l'impression 3D, la découpe laser et tous les outils rejoignant et prolongeant la conception 3D, questionnent l'univers des savoir-faire traditionnels. Quelles sont les opportunités ou les risques de ces technologies et de ces pratiques numériques pour les métiers d'art ?

Cette conférence rendra compte des travaux réalisés dans le cadre du Conseil scientifique et culturel de l'Institut National des Métiers d'Art (INMA). Elle sera animée par Alain Cadix, ancien directeur de l'Ecole Nationale Supérieure de Création Industrielle (ENSCI - Les Ateliers), conseiller scientifique au CEA (recherche technologique et design) et plusieurs autres intervenants ayant participé aux travaux du Conseil scientifique et culturel de l'INMA.

Vendredi 11 septembre - 15h15 à 16h15

Drouot Formation
La place des métiers d'art sur le marché de l'art

Drouot Formation conviera un représentant d'une maison de vente et un expert en arts décoratifs pour évoquer la place des métiers d'art sur le marché de l'art, l'évolution de l'image de ces métiers sur ce marché, leur potentiel et les perspectives de développement.

SYMPOSIUM

Matinée du vendredi 11 septembre 2015 (sur inscription) à l'Auditorium du Grand Palais, Paris.

© Photoproevent

En cette période charnière où la France est pionnière en matière de reconnaissance législative des métiers d'art et de politiques en faveur de leur développement, Ateliers d'Art de France, le syndicat représentatif des métiers d'art en France, organise la première rencontre internationale des acteurs mondiaux du secteur, à l'occasion de Révélations. Plus de 10 pays dresseront un état des lieux de la situation des métiers d'art sur leur territoire puis présenteront leurs visions des enjeux d'avenir du secteur ainsi que les actions à entreprendre.

© Photoproevent

Ateliers enfants

Révélations se veut ouvert à tous. C'est donc aux enfants
que le salon s'adresse aussi avec un programme d'activités pédagogiques réalisées dans le cadre d'un partenariat avec le fabricant Pébéo.

Labélisée Entreprise du Patrimoine Vivant, Pébéo est une entreprise française, spécialisée depuis 1919 dans le domaine de la couleur, des arts graphiques et de l'éveil artistique. Mécène du Louvre et de Monumenta, Pébéo soutient aujourd'hui les ateliers enfants de Révélations, un projet de la Fondation Ateliers d'Art de France. Un programme d'ateliers spécialement pensé pour les 5-7 ans et les 8-12 ans permettra à ces derniers de s'initier aux nombreux savoir-faire du pays à l'honneur, la Corée. Une occasion unique de sensibiliser les plus jeunes aux métiers d'art et de développer leur créativité et leurs aptitudes manuelles.

Sur inscription, dans la limite des places disponibles.

ATELIERS D'ART DE FRANCE, LE SYNDICAT PROFESSIONNEL DES MÉTIERS D'ART, ORGANISATEUR DE SALONS

Thierry Martenon © DR

Il fédère plus de 6 000 artisans d'art, artistes de la matière et manufactures d'art à travers le pays. Sa mission : défendre, représenter le secteur des métiers d'art, contribuer au développement économique et au rayonnement des professionnels, en France et à l'international.

Émanation des ateliers d'art, il est l'interlocuteur de référence auprès des pouvoirs publics, des professionnels et du public. En 2014, Ateliers d'Art de France a largement contribué au vote de l'article 20 de la loi artisanat, commerce et très petites entreprises qui défi nit et reconnait officiellement le secteur des métiers d'art.

Co-propriétaire du salon Maison&Objet* avec Reed Expositions France, Ateliers d'Art de France a notamment créé en 2012 l'UNMA (Union Nationale des Métiers d'Art), interlocuteur privilégié des pouvoirs publics afin de porter les revendications des professionnels. Ateliers d'Art de France est depuis 2009, propriétaire et organisateur du Salon International du Patrimoine Culturel et depuis 2013, de Révélations, la biennale internationale des métiers d'art et de la création au Grand Palais. L'ensemble des actions et événements menés depuis plusieurs années concourent à valoriser un secteur au potentiel exceptionnel.

* Maison&Objet est un salon organisé par SAFI, filiale d'Ateliers d'Art de France et de Reed Expositions France.

LES MÉTIERS D'ART

Artisans d'art, artistes de la matière ou manufactures d'art, les professionnels des métiers d'art exercent une activité indépendante de production, de création, de transformation ou de reconstitution, de réparation et de restauration du patrimoine, caractérisée par la maîtrise de gestes et de techniques en vue du travail de la matière et nécessitant un apport artistique*.


*Définition officielle des métiers d'art, Article 20 Titre 2 de la Loi Artisanat, Commerce et TPE

Contacts et accréditations

Afin de préparer au mieux votre venue au salon Révélations et recevoir une accréditation presse par mail, nous vous invitons à nous envoyer un courriel avec vos coordonnées à l'adresse suivante :

Contacts presse

Heymann, Renoult Associées :

France / Belgique / Suisse :

USA / Asie / Uk / Allemagne / Autriche / Europe du Nord :

Espagne / Portugal / Amérique du Sud :

Italie :

+33 1 44 61 76 76
http://www.heymann-renoult.com

Contacts communication Ateliers d'Art de France

+33 1 44 01 08 30
www.ateliersdart.com

Accréditations

Pour toute demande d'accréditation, merci d'envoyer un e-mail à :

Photos

Toutes les images sont téléchargeables sur le site :