FR
EN

Banquet Slovaquie

Pour sa 5e édition, la biennale Révélations invite la Slovaquie à participer à son exposition internationale Le Banquet. Point d’orgue du salon, cette promenade muséale composée de différents îlots, invite à découvrir la richesse des métiers d’art contemporains du monde entier. Au cœur du Grand Palais Éphémère à Paris, l'espace dédié à la Slovaquie présente le travail desept artistes contemporains interrogeant la relation entre l'homme et la nature à travers leur regard inédit sur les matières. A découvrir, des artistes comme le duo Mitríková – Demjanovič qui présentent une œuvre réalisée en pyrogravure sur contreplaqué, Dorota Sadovská, dévoile une œuvre minimaliste aux toiles précisément lacérées, Zuzana Svatik, révéle des œuvres en porcelaine teintées d’un univers aux portes du kitsh et du punk. Tomáš Libertíny collabore avec les abeilles pour une tour infinie faite de cire et de plâtre, Marek Kvetan brouille les frontières entre naturel et artificiel tandis que Viktor Frešo présente une série de sculpture, allégorie de l’arrogance humaine.


LES MOTS DE
ZUZANA PACÁKOVÁ,
COMMISSAIRE D’EXPOSITION

La Slovaquie sera représentée au salon Révélation qui se tiendra au Grand Palais Ephémère à Paris. La sélection des œuvres d'artistes contemporains slovaques interroge la relation entre l'homme et la nature pour l’exposition Le Banquet. L'homme en tant que créateur qui influence, manipule, complète, dépeint la nature. Cette approche nous permet d’établir un parallèle avec les questions environnementales actuelles de société sur la relation de l'homme à la nature et sa durabilité. Le duo Mitríková - Demjanovic utilise la technique de la pyrogravure (technique du bois brûlé) dans sa série "New Folklore" pour montrer le processus du changement. Dorota Sadovská se concentre dans sa série "La toile blessée" sur le dessin figuratif minimaliste en incisant des motifs sur des toiles de peintre. La monotonie, l'évidence des symboles, le punk ou l'ironie définissent le caractère de la collection céramique "Shop early-relax later" de Zuzana Svatik. "The Endless Column" de Tomáš Libertíni de sa série "fait par les abeilles" se réfère à l'œuvre iconique de Constantin Brancusi, qui symbolisait les sacrifices continuels des soldats de son pays. Dans son travail, Marek Kvetan se réfère à travers la structure du nouveau corail anorganique à l'empreinte écologique avec "Parallel System". Viktor Frešo, un représentant de l'ego-art, a créé une série populaire de "Niemands" - petits hommes disproportionnés qui sont les symboles de l'arrogance humaine, du négativisme, de traîtrise, de la suffisance et des complexes des hommes.


Les créateurs

magnifiercross