FR
EN

Confrontation des savoir-faire… hors limites !

Organisée par : L'Intelligence de la Main®

Transversalité, interdisciplinarité, sont à retrouver lors de cette conférence de l’intelligence de la main intitulée « Confrontation des savoir-faire… hors limites ! » et animée par les Lauréats de l’Intelligence de la Main®, un vivier de talents unique au monde.
Jeudi 9 juin : 16:30 - 17:30

Description

Plus de 100 personnalités récompensées depuis 20 ans : artisans d’art, designers, architectes et institutions culturelles.

La Fondation Bettencourt Schueller est mécène fondateur et principal de l'association Les Lauréats de l'Intelligence de la Main®.

 


Ces rares détenteurs de savoir-faire d’excellence sont par leur faculté d’innovation les partenaires naturels des prescripteurs de l’art de vivre et de la création.

Transversalité, interdisciplinarité, capacité illimitée à satisfaire tous les amateurs du beau et du rare !


Intervenants

Mylinh Nguyen

Sculpteuse métal

Doublement diplômée des Métiers d'Arts (DMA sculpture Métal à Olivier de Serres et DMA textile à Duperré), Mylinh Nguyen a été formé par Fred Barnley et s'est spécialisée dans le tournage sur métaux cuivreux. Elle développe des collections de sculptures en mettant à profit et parfois à l'épreuve des techniques d'usinage des métaux. En 2013, elle obtient le Prix Liliane Bettencourt pour l'Intelligence de la Main catégorie Talents d'Exception pour la sculpture Méduse, Dernière!. Une résidence à la villa Kujoyama (Kyoto, Japon) en 2015 transforme sa pratique. Progressivement, elle s'éloigne du métal et des machines-outils, s'intéresse au modelage et construit des séries de sculptures avec des matériaux simples et quotidiens, ayant en tête de travailler avec le minimum d'outils, de moyens, d'énergie et de bruit. Elle invente alors une panoplie de gestes nouveaux, silencieux, et ne garde de la culture des métiers d'art que ce qui lui semble essentiel : le goût du détail, le sens de la finition et la joie de chercher le geste parfait.


STEVEN LEPRIZÉ

ÉBÉNISTE

Steven Leprizé crée en 2009 l’atelier ARCA (Atelier de Recherche et Création en Ameublement), spécialisé en ébénisterie et menuiserie. Ses recherches sont tournées vers l’expérimentation dans le mobilier contemporain, avec notamment l’invention du bois gonflable « AirWood ».

Crédit photo ©Sophie Palmier


NICOLAS PINON

LAQUEUR

Laqueur indépendant depuis 2008, Nicolas Pinon se consacre à la laque japonaise selon les techniques traditionnelles (« Urushi »), tout en effectuant des recherches avec les nouvelles technologies. Il travaille actuellement sur des supports souples en impression 3D et la gravure de la laque au laser.

Crédit photo ©Zenon FBS


DIMITRY HLINKA

ARTISAN DESIGNER

Issu d’un double cursus Métiers d’Art et Design à l’École Boulle puis en Design d’Événement, Dimitry Hlinka conçoit et fabrique des objets et prototypes à la frontière du design et de la technique artisanale, explorant les propriétés mécaniques, esthétiques et fonctionnelles de la matière.

Crédit photo ©Nicolas Brulez


Karl Mazlo

Joaillier

Karl Mazlo dessine et fabrique des bijoux uniques chacun de ses bijoux raconte une histoire et vous invite à la rêverie. Diplômé d’art du bijou et du joyau de l’école Boulle, Karl Mazlo s’est formé auprès de grand maitres joailliers pendant plus de 10 ans. Il a notamment été formé par son père, Robert Mazlo, avant d’établir son propre studio de création et de joaillerie.
En 2016, Karl Mazlo est lauréat de l’institut français et part en résidence à la Villa Kujoyama à Kyoto. Cette expérience marque un tournant dans ses créations et l’invite à prendre du recul sur sa pratique. Il s’ouvre à la philosophie japonaise qui mêle poésie, rigueur et savoir-faire ancestral. Le concept du wabi sabi, qui consiste à sublimer les imperfections, devient une grande source d’inspiration. Il rentre à Paris avec l’envie de bousculer les codes de la joaillerie pour l’emmener ailleurs. Aujourd’hui, c’est à Paris, dans son atelier situé à la Cité Artisanale de la Villa du lavoir, que Karl Mazlo poursuit son travail singulier de joaillerie pour proposer des bijoux ou des objets fabriqués à la main.Il remplace les pierres précieuses par des matières inédites, naturelles et souvent oubliées comme la brique ou l’acier damassé. Il crée de nouvelles textures en empruntant des techniques à différents métiers d’art comme la ciselure et la gravure, fabricant lui-même ses outils pour sculpter au mieux la matière. Il multiplie les voyages, les rencontres et les collaborations avec des artistes et des artisans du monde entier pour continuer à innover dans son métier.
Le travail de Karl Mazlo a été récompensé et soutenu par de nombreuses institutions et fondations. Il a notamment reçu le prix pour l’intelligence de la main de la Fondation Bettencourt, le prix de l’artisanat d’art du Rotary Club, le prix d’Atelier d’art de France et la bourse de la Fondation Banque populaire.


Nicolas Marischael

Orfèvre et lauréat 2015 du Prix Liliane Bettencourt pour l’intelligence de la main.

Nicolas Marischael est un Orfèvre spécialisé dans le travail de l’argent massif.

Il réalise des travaux de restauration d’argenterie ancienne.

Il a su réellement se distinguer au fil des années grâce à une qualité de travail reconnu par ses pairs. Il restaure pour les musées, des collectionneurs, des antiquaires et des particuliers désireux d’un travail effectué dans les règles de l’art.

C’est en 2012 qu’il sera nommé Expert près de la Cour d’Appel de Paris.

Nicolas Marischael n'en demeure pas moins un créateur.

A partir des années 2000 il décide de matérialiser son ascension vers une orfèvrerie contemporaine pour lui donner une signature personnelle et bousculer les lignes « traditionnelles » de cet art.

Il présente des pièces qui impressionnent par leur originalité et leur design, il parvient à lier le fonctionnel au prestigieux contemporain, au luxe artisanal.

Chaque création – parfois agrémentées de galuchat, une de ses touches personnelles - est unique, elles sont éditées et signées en séries limitées.

C’est Objets aux lignes épurées sont fabriquées dans une atmosphère mêlant les techniques de fabrications traditionnelles et modernes dites numériques.

Nicolas Marischael dessine, fabrique et distribue personnellement ses œuvres.

Nicolas Marischael  collabore également avec des designers.

La consécration vient en 2015, il recoit le Prix de l’Intelligence de la Main pour la création avec le designer Felipe Ribon du diffuseur de parfum Osmos.

Nicolas Marischael  transmet également son savoir-faire.

C’est en 2019 qu’il est nommé Maître d’art.

Son élève Maître d’art qui n’est autre que sa fille Mélissa Marischael est la 4 ème génération de l’entreprise.


Retour à la programmation
magnifiercross