FR
EN

La vocation d’Ateliers d’Art de France

Ateliers d’Art de France porte la voix des professionnels pour faire reconnaître le rôle et la place des métiers d’art en France. Sa mission est de représenter et défendre les professionnels des métiers d’art et d’œuvrer au développement économique des ateliers et à la structuration du secteur.

Syndicat professionnel des métiers d’art, il regroupe 6000 ateliers installés en France et porte des actions majeures pour l’ensemble du secteur.

En savoir plus

Aude Tahon, Présidente d’Ateliers d’Art de France

Ateliers d’art de France, ce sont les professionnels des métiers d’art qui se sont fédérés et organisés pour atteindre collectivement leurs marchés. Cela a été rendu possible par l’organisation des salons majeurs, qui constitue l’identité profonde d’Ateliers d’Art de France et confère aux métiers d’art une place si particulière dans notre pays.

Ainsi, au-delà du développement économique de ses exposants et du secteur des métiers d’art, Révélations porte les questions de notre profession. Comment une profession peut-elle exister, dire qui elle est, montrer de quoi elle est capable ? sans se donner rendez-vous, sans lieu de débat où se montrer collectivement au monde ? 

Révélations permet de poser le cadre du débat sur les métiers d’art, dire quels sont nos dialogues avec les autres domaines de création. Notre salon ouvre ainsi le champ de réflexion sur la création par la matière. Il crée cette rencontre à échelle internationale en accueillant ici, à Paris, nos homologues venus du monde entier.

La biennale Révélations, l'audace au service de la création contemporaine internationale

La France connaît une situation singulière pour le secteur des métiers d’art : les professionnels se sont organisés pour accéder à leurs marchés et ont su développer un outil formidable, Ateliers d’Art de France. Syndicat entièrement dédié au développement économique, à la reconnaissance et à la construction du secteur, il représente ainsi des milliers d’ateliers d’art exerçant sur le territoire national.

Révélations est la biennale internationale des métiers d’art et de création. Elle a été créée et est mise en œuvre par Ateliers d’Art de France, le syndicat représentatif des professionnels des métiers d’art en France.

La biennale Révélations affirme l’identité et la force créative des métiers d’art ; le rôle des créateurs de la matière dans l’économie mondiale de la création contemporaine.

 

Les métiers d’art, secteur d’avenir

Les métiers d’art se définissent par la maîtrise de savoir-faire complexes transmis et réinventés chaque jour dans une démarche constante de recherche et de création. Ils bénéficient d’une définition juridique reconnaissant leur dimension artistique (lois de juin 2014 et de juillet 2016), et d’une liste officielle de 281 métiers d’art (arrêté interministériel du 24 décembre 2015).

Les ateliers d’art, véritables laboratoires de création, irriguent l’ensemble des marchés de la décoration, du design et du luxe. Unis dans la diversité des matériaux qu’ils utilisent, portés par une vitalité créative permanente, les 281 métiers qui composent le secteur des métiers d’art représentent une part essentielle de l’économie de la création et sont le cœur battant de nos territoires : 38 000 entreprises installées en France (dont 85% d’entreprises unipersonnelles) constituant près de 60 000 emplois non délocalisables et 8 milliards d’euros de chiffre d’affaires.

Soutenir le secteur des métiers d’art est aujourd’hui un enjeu politique majeur. Ce secteur d’avenir, source de création d’emplois durables, participe fortement à l’identité, à l’image et à l’attractivité de la France et de ses territoires à travers le monde.

 

 

 

En savoir plus
Au cœur de la crise, un repère pour les métiers d’art

Depuis des décennies, Ateliers d’Art de France se bat pour la structuration, la reconnaissance et l’unification du secteur des métiers d’art.

Devant la crise qui frappe de plein fouet les métiers d’art, Ateliers d’Art de France a fait le choix d’une action forte pour porter la voix des professionnels des métiers d’art et faire en sorte qu’ils ne soient pas écartés des dispositifs d’aides mis en place par les pouvoirs publics.

Après une pétition ayant recueilli 11 700 signatures, deux études et enquêtes auprès des professionnels des métiers d’art et de multiples échanges avec l'administration et les décideurs publics, la voix des professionnels se fait entendre et les dispositifs d’aides se sont progressivement élargis aux ateliers d’art.

La chambre syndicale reste toutefois animée de la ferme volonté de faire reconnaître l’existence des 281 métiers d’art au sein d’un statut unifié, attendu par l’ensemble des professionnels, d’une branche professionnelle unique et d’une nomenclature NAF dédiée, éléments qui font fortement défaut aujourd’hui.

En savoir plus
magnifiercross