Un cycle de conférences animé par des experts

Lieu d’émulation, Révélations accueille des tables rondes, des débats et des diffusions de films qui abordent les questions économiques et les enjeux essentiels du secteur. 

© Photoproevent

Empreints du désir de partager, les intervenants français et internationaux contribuent ainsi à ce que Révélations reste un lieu incontournable de rencontre et d’échange au service du secteur de la création.

LISTE DES CONFÉRENCES :

MERCREDI 3 MAI 2017 
MatériO
Nouveaux matériaux face aux savoir-faire

MatériO a proposé, dans le cadre du salon Révélations, un rendez-vous en trois volets :

1.Nouveaux matériaux face aux savoir-faire
Ou comment le contexte d’émergence constante de nouveaux matériaux, de transfert de technologies et de développement accéléré des outils numériques de transformation de la matière peut ouvrir des voies inédites aux artisans d’art.
matériO, la bibliothèque des matériaux émergents, s’interroge sur les liens étroits entre matière et savoir-faire, et sur les nouveaux champs d’exploration créative que permettent des approches transversales et des migrations d’un domaine à un autre. L’intervention a été nourrie de nombreux exemples et de manipulation d’échantillons.

2. Nouveaux matériaux milanais
Un rapide panorama du salon du meuble de Milan vu par l’oeil « matière » de matériO.

3. Nouveaux matériaux au showroom
matériO a présenté quelques derniers échantillons reçus récemment au showroom parisien.

INTERVENANTS :

Elodie Ternaux – Designer

Quentin Hirsinger – Président

JEUDI 4 MAI 2017

10h30 - 11h30
EMPREINTES, le concept store et la market place dédiés aux métiers d'art

Cette conférence a permis d'en en savoir plus sur le concept store et la future marketplace dédiés aux professionnels des métiers d’art. 

Des outils pour toute une profession, du 5 rue de Picardie jusqu’au marché digital.

Suivi d’une séance de questions/réponses.


14h 

L’économie des matières premières et des territoires : le nouvel enjeu des métiers d’art ?

De nombreux métiers d’art ont de plus en plus de difficultés à pouvoir conjuguer exigence de création et matériaux. Ces derniers sont parfois difficiles à se procurer. Entre législations de plus en plus contraignantes, éloignement des bassins de productions ou disparition par manque de volume de production, certains métiers ont de grandes difficultés à poursuivre leur activité avec la rareté des matières premières de nécessité parfois fondamentale pour un métier.

D’un autre côté, on voit apparaître la réappropriation, par de nombreux territoires, de l’exploitation de matières premières qui avaient disparues. L’enjeu est important, aussi bien en termes d’emploi, de pérennisation de l’approvisionnement que dans une logique de développement durable. Il s’agit d’un enjeu à la fois de production mais aussi de valorisation de territoires, de paysages et, au-delà, de culture locale parfois ancestrale.

INTERVENANTS :

Marc Bayard - Conseiller pour le développement culturel et scientifique Mobilier National et Manufactures Nationales

Gérard Desquand - Graveur héraldiste. Maître d’art et Président du jury Artisanat d’art de la Fondation Banque Populaire

Emmanuel Pouliquen - Président de la Fondation Banque Populaire et Président de la Banque Populaire Atlantique

Jean Girel – Créateur

Tristan Mathieu - Terre de lin

Arnaud Mallet - Compagnons du Devoir, Rodez


16h
Le rayonnement de l’artisanat d’art français à l’international, atouts et freins

Pour développer leur activité, certains créateurs ont décidé de franchir les portes de leurs ateliers et celles des frontières du territoire pour conquérir de nouveaux marchés dans le monde. Le public a découvert lors de cette table ronde en quoi la singularité et la spécificité des savoir-faire français participent à l’engouement et au rayonnement des métiers d’art à l’international. Ardents défenseurs de l’artisanat d’art et la création française, les acteurs de ce dialogue ont proposé leurs expériences, actions et point de vue sur le développement des savoir-faire des artisans d’art.

INTERVENANTS :

Charles Jouffre – Dirigeant Ateliers Charles Jouffre

Karen Archer - Deputy Director, Strategic Development & Communications, French Heritage Society

Gérard Desquand - Graveur héraldiste. Maître d’art

Eric-Sébastien Faure-Lagorce – Directeur de Création 


17h30

Fondations et métiers d’art : faire rayonner la création et les savoir-faire au-delà des frontières

Que ce soit en France ou à l’international, le nombre des fondations dédiées à la valorisation des métiers d’art a progressé de façon considérable ces dernières années. Elles occupent désormais une place toute particulière dans l’écosystème diversifié de la création. C’est une évolution notable qui mérite d’être soulignée et analysée au travers des ambitions portées par ces jeunes structures.

VENDREDI 5 MAI 2017

11h

Comment une start-up et une fondation d’entreprise se mobilisent pour aider les artisans d’art à développer de nouveaux marchés ? 

Entre stratégie webmarketing, accompagnement dans la rédaction d'un business plan ou dans une campagne de crowdfunding, ces acteurs apportent des compétences diverses et variées qui peuvent être un levier de croissance intéressant pour les artisans. Avantages et inconvénients.

INTERVENANTS :

Fabienne Marqueste - Déléguée générale Fondation d'entreprise EY pour les métiers manuels

France Hureaux - Fondatrice Faber.place

Natacha Mondon et Eric Pierre, Natmonde – Créateurs verriers


14h
La question du multiple dans les métiers d'art

Quelle stratégie commerciale relativement à l’édition de ses œuvres, un artisan d’art peut-il mettre en place afin de promouvoir son talent et son savoir-faire en France et à l’étranger ? Telle a été la question essentielle abordée par la table ronde proposée par Drouot Formation à l’occasion de la 3ème édition du Salon Révélations. Pièce unique et éditions, protection juridique des œuvres, présence sur le marché des ventes publiques et en galerie, tous ces sujets ont été abordés plus précisément par nos intervenants artisans d’art, juriste et professionnels du marché de l’art.


INTERVENANTS :

Mme Marie-Bérengère Gosserez - Galerie Gosserez,

Mr Fabien Mirabaud - Commissaire-priseur à Drouot,

Maître Philippe Gaultier - Avocat au cabinet Legrand Lesage-Catel Gaultier,

Mr Nicolas Arnoult - Ebéniste, Aries Arnoult


15h30
Actuels artistes de la matière

La forme équivaut à l’idée dans la plupart des théories esthétiques. Mais quel est le rôle de la matière qui, depuis plus d’un demi-siècle, s’est imposée dans l’Art de manière autonome. Que signifie être artiste de la matière ? Dès lors que la notion de valeur d’usage se trouve reléguée, les créateurs d’Art sont devenus des artistes de la matière exaltant des qualités propres aux matériaux. Comme on a pu dire qu’il y a eu un Art informel, on peut aujourd’hui affirmer qu’il y a un Art de la Matière. Des créateurs explorent et révèlent des qualités de sens et de spiritualité qui sont attachées à la matière, Nietzsche ne disait-il pas « c’est la nature qui est artiste et l’artiste n’est que son œuvre ».


INTERVENANTS :

Allain Guillot - Verrier d'art

Emmanuelle Droy - Directrice du Pôle Edition, Ateliers d’Art de France

Alin Avila – Historien et rédacteur en chef de la revue Area

François L'Yvonnet - Professeur de philosophie et éditeur


17h
Métiers d’Art et territoire. De l’identité à l’attractivité

Pour des raisons d’accès privilégié à certaines matières premières, pour des raisons de traditions stylistiques locales et de transmission, les métiers d’art matérialisent l’histoire d’un pays ou d’une région. Ils incarnent les racines du territoire et le rendent singulier, devenant parfois des labels de qualité reconnus dans le monde entier. Au-delà de cette approche patrimoniale, les métiers d’art n’en sont pas moins attractifs pour l’économie du territoire, quelle que soit l’échelle.

Au vu des nouvelles exigences du marché et de l’émergence de nouveaux consommateurs en quête d’unicité et d’authenticité, des entrepreneurs mettent au point une nouvelle offre, misant sur l’ultra-local et ses spécificités dans un contexte mondialisé. Quels sont les dispositifs mis en place par ces ateliers d’art, ces manufactures, ces entreprises afin de capter, sur un territoire donné, de nouveaux clients, de nouveaux capitaux, transformant l’histoire en projet économique porteur ?

SAMEDI 6 MAI 2017

10h15
La création à bonne école

Découvrez la richesse de l’enseignement français et les offres de formation destinées aux professionnels de demain dont l’excellence et les savoir-faire sont reconnus dans le monde entier. Cette table ronde a permis d’identifier, de mieux connaitre et d’échanger avec plusieurs écoles qui transmettent et préservent le patrimoine inestimable des métiers d’art en France.

Et puisque l’enseignement des métiers d’art se transmet également au-delà des écoles, le public a pu découvrir le patient partage des artisans d’art dispensé à leurs apprentis au sein de leurs ateliers.


12h

L'Académie des Arts de Hangzhou

Première école ouverte aux pratiques occidentales en 1928, l’Académie des Arts de Hangzhou a été créée par Lin Fermiang, premier artiste chinois acheté par l'Etat français en 1923. Elle rassemble deux immenses campus où se retrouvent plus de 900 étudiants et 700 professeurs. Le département des arts plastiques jouxte, celui de l'artisanat d'art. C’est dans un bâtiment de plusieurs étages que se réunissent verriers et potiers autour d'un matériel technologique de pointe. Le département d'art textile est quant à lui, dirigé par madame Shi et réuni quelques centaines d'élèves. C'est à partir de celui-ci qu'a été créée la triennale Fiber Art.

La discussion a abordé l'enseignement conjoint des arts plastiques et des savoir-faire dans la perspective d'une pédagogie qui privilégie autant l'histoire de l'art que les savoir-faire. D'autre part ont été présentées les initiatives de l’école, la triennale mais aussi les importants concours et expositions autour de la céramique, du verre et du design.

INTERVENANTS :

Mme SHI Hui, Présidente de la Triennale

Monsieur ZHOU Wu, Vice-Président de l’Académie des Beaux-Arts

Alin Avila, Modérateur


15h

Les dess(e)ins de la création

À l'occasion de la sortie du livre « La consigne, les dessins des métiers d’art », l’association Les Traces Habiles questionne le statut du dessin dans le processus créatif. Le rapprochement des disciplines “métiers d’art et design“ opéré cette année au sein du salon Révélations est une formidable opportunité de comprendre les parcours singuliers des créateurs et de saisir les perméabilités existantes ou à créer entre ces pratiques. Artisans, concepteurs, “faiseurs“, chercheurs... le dessin est pour beaucoup d’entre eux le langage privilégié pour constituer un réservoir d’inspiration, poser des hypothèses ou expérimenter de nouvelles directions. En invitant des créateurs à témoigner sur la genèse de leurs projets et en s’appuyant sur les dessins produits à cette occasion, la rencontre cherche à rendre tangible les coulisses de la création.

INTERVENANTS :

Isabelle Daëron - Designer 

Jean-Baptiste Fastrez - Designer 

Patrick Loughran - Céramiste 

Alain Mailland - Tourneur-sculpteur sur bois

DIMANCHE 7 MAI

14h

Evolutions et trajectoires créatives

"Évolutions et trajectoires créatives” propose une perspective prenant l’intimité biographique de ses auteurs comme point de départ afin de mieux comprendre l’évolution du métier d’artisan, ses possibilités et nouveaux récits dans un contexte contemporain où le rôle de l’artisan, en Amérique du Sud, dialogue avec les tensions d’un monde global.


INTERVENANTS :

Claudia Betancourt – Walka Design

Mauricio Clavero Kozlowsky et Eliana Carter – Co-créateurs

Bárbara Velasco

Juan Carlos Orellana

Egon Muñoz – Créateur 

LUNDI 8 MAI

14h

Rencontre FIFMA 

La cathédrale de Strasbourg vient de fêter son premier millénaire. À cette occasion, elle s’est vue rhabillée de nouveaux vitraux. Fruits de la collaboration d’une photographe inspirée, Véronique Ellena, et d’un grand maître verrier, Pierre-Alain Parot, deux œuvres contemporaines illuminent désormais l’édifice.

La séance a été précédée d’une introduction de la réalisatrice Marion Wegrowe et de la photographe Véronique Ellena, suivie d’un temps de questions / réponses avec le public.

INTERVENANTS :

Marion Wegrowe – Réalisatrice 

Véronique Ellena – Photographe